nations et mondialisations

Pages: 7 (1521 mots) Publié le: 19 novembre 2013
Nations et mondialisation, DANI RODRIK, professeur d'économie politique internationale à l'université d'Harvard, est l'auteur de nombreux livres. Ses travaux sont centrés sur la recherche d'une "bonne économie politique" pour les pays émergents.

Note de lecture rédigée par Fatima Aït-Saïd,
Professeure au lycée Pothier d'Orléans (45)
L'ouvrage
Deux exemples à l'appui d'une thèse iconoclaste: en quatre courts essais, l'ouvrage de Dani Rodrik balaie les idées reçues en matière de développement économique et propose une vision équilibrée, reposant tout à la fois sur une défense des bienfaits de la mondialisation et sur la compréhension précise de ses ressorts.
Miracle indien, marasme sud-américain
Dani Rodrik se penche ainsi sur le cas indien. De l'indépendance, en 1947, jusqu'auxannées 80, ce pays connaît ce que les économistes appellent la "croissance hindoue" : aux résultats décevants s'ajoute un fatalisme national. Le décollage est manifeste dans les années 90. La lecture traditionnelle de ce miracle économique y voit l'application par l'Inde des préconisations issues du "consensus de Washington", à la fin des années 80 : ouverture des marchés, privatisations,déréglementation de l'économie, allègement de la tutelle de l'Etat. Ce n'est pas l'analyse qu'en livre Dani Rodrik. Pour lui, en effet, tout se joue au début des années 80, et non au début des années 90. Dans cette période, le gouvernement indien choisit une orientation non pas pro-marché, mais pro-business : "la première vise à supprimer les obstacles aux marchés à travers la libéralisation de l'économie.Elle privilégie les nouveaux entrants et les consommateurs. La seconde vise à accroître la rentabilité des établissements industriels et commerciaux existants. Elle tend à favoriser les entreprises et les producteurs déjà installés" (p. 97). Même si le gouvernement d'Indira Gandhi tourne alors le dos à une attitude de défiance du Parti du Congrès (d'inspiration socialiste) envers les entreprises,c'est pour mettre en œuvre des politiques contraires aux recommandations libérales. Elles ne relèvent d'ailleurs pas non plus des mécanismes keynésiens. Pour Dani Rodrik, ces politiques consistent à réconcilier le Parti du Congrès avec les milieux économiques, après la victoire du parti Janata dans les années 70, et à créer un lien de confiance nouveau. Elles porteront leurs fruits et contribuerontà créer un tissu économique dense, qui saura profiter des mesures d'ouverture dans les années 90.

L'Amérique latine se situe à l'opposé de l'Inde. Relativement prospère dans les années 50 et 60, elle ne s'est jamais véritablement remise de la crise de la dette, en 1982. Pourtant, les principales préconisations du consensus de Washington ont été mises en œuvre ! Mais pour Dani Rodrik, il fautlire la crise sud-américaine en termes de confiance. Comme en 1929 aux Etats-Unis, les classes moyennes des pays d'Amérique du Sud craignent, suite à la crise de la dette, une mobilité sociale descendante et une forte perte de revenus. Ils sont demandeurs de protection sociale. Mais "la plupart des pays de la région s'étaient industrialisés à l'abri des barrières commerciales imposées par l'Etat ;les entreprises publiques y étaient monnaie courante ; les déficits budgétaires et la mauvaise gestion économique constituèrent la cause directe de la crise de la dette. Les gouvernements étaient donc considérés plutôt comme un problème que comme une solution" (p. 141). Beaucoup de gouvernements, encouragés par le FMI et les Etats occidentaux, vont mettre en œuvre les préconisations du consensusde Washington. Cette libéralisation, à court terme, accroît les risques individuels. Elle débouche, en outre, sur une très forte volatilité des capitaux, qui entraîne des pertes de revenus pour certaines catégories de la population. Dani Rodrik construit un indicateur mesurant la probabilité que les revenus d'un ménage chutent de plus de 5 % en un an. Les années 90 sont marquées par une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Perspective pour l'état nation dans la mondialisation
  • La mondialisation aliène la souveraineté des nations
  • Mondialisation et securite des nations
  • Mondialisation et états nation
  • Nations face à la mondialisation
  • La mondialisation et la souveraineté des nations
  • A l'époque de la mondialisation, quel est l'avenir de l'idée de nation?
  • La nation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !