Note sur le principe de prudence et la crise financière

2988 mots 12 pages
Note de réflexion : « Pourquoi le principe de prudence n’a-t-il pas empêché la crise financière ? »
STERCKX Julia

Introduction

I Contexte de la crise financière A) Naissance des institutions contre les crises B) La crise de 2008

II Implication des normes comptables A) Les IFRS et la Fair Value
B) Le principe de prudence C) Remise en cause des IFRS

III Une part de responsabilité qui appelle à des évolutions A) Autres facteurs de la crise B) Les IFRS sont encore jeunes C) L’avenir des normes comptables

Conclusion

Bibliographie
Autret M., Galichon A., Véron N., L’information financière en crise, Paris, Odile Jacob, 2004, 269p.
Couderc N., Montel-Dumont O., Des subprimes à la récession – Comprendre la crise, Paris, La Documentation française, 2009, 101p.
Collette C., Richard J., Comptabilité générale : système français et normes IFRS, 8e édition, Paris, Dunod, 2008, 648p.
Colasse B., « Normalisation comptable internationale face à la crise : comment répondre aux recommandations du G20 », Revue d’Économe Financière, n° 95, 2009, p. 387-399.
Obert R., « Les IFRS sont-elles la cause de la crise financière ? », Revue française de comptabilité, n°415, 2008, p. 43-45
Lefrancq S., « Juste valeur ou valeur injuste : le débat sur l’évaluation des instruments de marché », Revue française de comptabilité, n°418, 2009, p. 31-35
Meunier F., « Les IFRS dans la tourmente des marchés », Revue française de comptabilité, n°419, p.23-27

Introduction

Depuis Luca Pacioli, considéré comme le père de la comptabilité en partie double au XVe siècle, jusqu’à l’adoption des International Accounting Standards (IAS), devenues International Financial Reporting Standards (IFRS) en 2001, le principe de prudence dans l’évaluation comptable façonnait l’ensemble des systèmes de comptabilité. Mais les IFRS, normes comptables à vocation internationale, se dirigent vers l’abandon du principe de prudence traditionnel au profit d’une évaluation en juste

en relation

  • Pourquoi le principe de prudence n'a t-il pas empêché la crise?
    3630 mots | 15 pages
  • La comptabilité est-elle responsable de la crise financière ?
    2216 mots | 9 pages
  • Crise financière et comptabilité
    2084 mots | 9 pages
  • L'impact de la just valeur sur la crise financière
    7363 mots | 30 pages
  • Normes ias ifrs
    1653 mots | 7 pages
  • La crise financière affecte-elle les méthodes d’évaluation des entreprises ?
    5118 mots | 21 pages
  • Évaluation des structuréés
    7838 mots | 32 pages
  • Etude de la g.r.c (gestion relation client) chez sephora
    4046 mots | 17 pages
  • Mc kinsey
    2823 mots | 12 pages
  • Négociation commerciale internationale
    4150 mots | 17 pages