Notion de morale

Pages: 10 (2328 mots) Publié le: 17 février 2011
Interrogatiions ? – Revue plluriidiisciiplliinaiire en sciiences humaiines.. Interrogat ons ? – Revue p ur d sc p na re en sc ences huma nes Numéro 1.. Décembre 2005.. Numéro 1 Décembre 2005 http://www..revue-iinterrogatiions..org http://www revue- nterrogat ons org

Fiche technique :

Durkheim et la notion de morale

SEBASTIEN DAMBRA :
Doctorant en sociologie, Université de Franche-Comté.Introduction.
Dans les premiers temps de sa carrière intellectuelle, Durkheim ne se préoccupe pas spécifiquement de « la sociologie », mais entend étudier scientifiquement « les phénomènes moraux » à l’aide d’une « physique des mœurs ». Un projet avorté comme en témoigne la rédaction inachevée de son dernier ouvrage lui tenant particulièrement à cœur : « La morale »1. Paradoxe d’un auteurrêvant de fonder une physique des mœurs, et qui participa en fait, à la fondation institutionnelle de la sociologie. Gurvitch le compare à une sorte de Christophe Colomb qui « a cherché la voie des Indes, mais a découvert l’Amérique »2. Ce projet d’une science des mœurs naît d’une inquiétude sociale et scientifique prenant la forme d’une vocation moralisatrice. Durkheim partage le souci de sescontemporains : la défaite de 1870 provoque une crise de conscience nationale (sentiment de perte de repères, de valeurs,...), mais aussi les répressions sanglantes des classes ouvrières (la commune de Paris) qui réactivent la « question sociale ». Ce « nœud
E. Durkheim, « Introduction à la morale » in Textes. 2. Religion, morale, anomie, 1917, Paris, Les Editions de Minuit, 1975, pp. 313-331. 2 G.Gurvitch, La vocation actuelle de la sociologie, tome II, Paris, PUF, 1969, p. 175.
1

144

Interrogatiions ? – Revue plluriidiisciiplliinaiire en sciiences humaiines.. Interrogat ons ? – Revue p ur d sc p na re en sc ences huma nes Numéro 1.. Décembre 2005.. Numéro 1 Décembre 2005 http://www..revue-iinterrogatiions..org http://www revue- nterrogat ons org

d’inquiétude », selon J. Duvignaud3,constitue l’arrière plan de la réflexion durkheimienne : il faut préserver la société de la déstructuration en réformant les sentiments moraux… Durkheim plaçait toutes ses espérances dans l’universalité d’une morale sociale et pensait, en compagnie d’autres progressistes, que la société industrielle accentuerait la solidarité sociale et mettrait fin aux guerres… la Première Guerre mondiale brisanet ses espoirs. Aujourd’hui relire4 les textes de Durkheim traitant de la notion de morale, nous semble présenter au moins un double intérêt : réintégrer les faits moraux comme objet sociologique; mieux comprendre les fondements et enjeux de l’approche durkheimienne.

Une physique des mœurs.
Durkheim constate l’insuffisance des méthodes mises en oeuvre habituellement par les moralistes :d'ordinaire pour savoir si un fait est moral ou non, on le confronte avec des formules générales - des lois - or, « la manière dont elles sont construites suffit pour nous assurer qu'elles ne peuvent être que des vues subjectives et plus ou moins approchée »5. Il propose de substituer à ces vues subjectives une posture intellectuelle qui cherche à les connaître et les comprendre scientifiquement6.Seule « une physique des mœurs », une science d’étude et de réforme des règles morales, permettrait de répondre à ces exigences. Elle prend pour objet la morale objective7 , soit la morale commune à chaque peuple, à un moment donné de son histoire. Le moraliste doit déterminer la morale réelle d’une société. Selon Durkheim, cette morale réelle peut rester à l’état de virtualité, si des freins(essentiellement des résurgences du passé) empêchent son application. Le rôle du moraliste est alors de lever ces entraves pour permettre à la société de tendre vers « son état réel ».
J. Duvignaud: Durkheim, Paris, PUF, 1965. Une relecture volontairement empathique : nous n’aurons malheureusement pas la place de faire des « ponts » entre auteurs, ou de critiquer les conceptions durkheimiennes. Au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Notion de morale
  • Notion de philosophie morale
  • la notion de personnalité morale
  • rappel des notions de cours et classification des personnes morales, la notion de domicile.
  • Morale
  • Pas le moral
  • La morale
  • Morale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !