Oceano nox

Pages: 5 (1229 mots) Publié le: 7 octobre 2012
Commentaire sur le poème Oceano Nox de Victor Hugo

Le poème que nous allons étudier est Oceano Nox, extrait du recueil Les Rayons et les Ombres (1840) et écrit par Victor Hugo. Victor Hugo est né le 26 Février 1802 à Besancon et mort à Paris le 23 Mai 1885. Poète, romancier et dramaturge, mais aussi homme politique, Victor Hugo est sans conteste l'un des géants de la littérature française,considéré comme étant le pilier du mouvement romantique français, ses deux œuvres les plus connues étant : « Notre-Dame de Paris » (1831) et « Les Misérables » (1862). Oceano Nox est un poème qui permet de méditer sur la mort en mer et sur le fait qu’une fois que toutes les personnes qui nous connaissaient disparaissent à leur tour, alors nous finissons par être oublier nous aussi. Comment, autravers d’images et de tableaux, Victor Hugo parvient il à nous faire entrer dans l’univers du romantisme ? Dans un premier temps nous étudierons la structure du poème puis nous verrons en quoi est-il représentatif du mouvement romantique.

Oceano Nox que nous pouvons traduire par Nuit sur l’Océan, est un poème lyrique dont la structure est principalement basée sur des alexandrins, nous pouvonscependant remarquer qu’il y a une exception aux vers suivants : "Ceux qui ne sont pas revenus !" et "De leur foyer et de leur cœur !" qui sont eux des octosyllabes. Nous pouvons remarquer une figure de style présente tout au long du poème : les questions rhétoriques, qui ne permettent pas de répondre car les marins ont eux mêmes disparu, sans donner le moindre signe de vie :
«Combien de patrons mortsavec leurs équipages ? ». Le début du poème s’ouvre sur une pensée, une impression du poète, il pense en effet à tous ceux qui ne sont jamais revenus avec l’anaphore suivante : «Oh ! Combien de marins, combien de capitaines » avec la répétition des « comme », et à tous ceux qui ont péri en mer alors qu’ils étaient parti confiants et joyeux : « Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,Dans ce morne horizon se sont évanouis ! ». Nous pouvons noter que ces deux vers sont une antithèse entre « joyeux et morne ». Avec les vers suivants :
« Combien ont disparu, dure et triste fortune ! »
Victor Hugo insiste pour faire ressentir au lecteur de la pitié face aux marins ayant péri mais il veut aussi nous montrer dans quelles circonstances ils ont péri avec les vers suivants :« Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis ! » Nous pouvons ensuite remarquer l’utilisation d’une personnification pour qualifier l’ouragan, c’est une sorte de démon qui a dérobé leurs vies, en effet les pages de la vie est une métaphore et peut signifier le livre de la vie, où pages signifies les années effacées à cause de la mer. Les vers suivants :
« Etd'un souffle il a tout dispersé sur les flots ! » nous montre encore ici la personnification de l’ouragan par « il », de plus « Nul ne saura leur fin dans l'abîme plongée. » signifie que l’océan a emporté leurs vies avec lui, personne ne saura ce qui est advenu des marins. Les vers :
« Chaque vague en passant d'un butin s'est chargée ;
L'une a saisi l'esquif, l'autre les matelots ! » est unemétaphore et montre que l’océan ne laisse aucune trace des bateaux ni de l’équipage.
« Nul ne sait votre sort, pauvres têtes perdues !
Vous roulez à travers les sombres étendues,
Heurtant de vos fronts morts des écueils inconnus » Les marins sont perdus, livrés à eux même dans cet océan, ils heurtent les fonds marins déjà morts, la suite des vers :
« Oh ! que de vieux parents, qui n'avaient plusqu'un rêve,
Sont morts en attendant tous les jours sur la grève
Ceux qui ne sont pas revenus ! » nous ramène sur le rivage où les parents attendent, impuissants, le retour de leur enfants, et meurent dans l’attente.
La quatrième strophe commence par une série de questions rhétoriques, ce sont en fait les parents ou les proches qui se demandent ce que les marins ont bien pu devenir, ils...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Oceano nox
  • Oceano Nox (Victor Hugo)
  • Oceano nox de victor hugo
  • Oceanox
  • Commentaire
  • Les chatiments nox
  • Nox, victor hugo
  • Commentaire les châtiments nox

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !