Office de l'homme d'aristote versus état de nature de hobbes

Pages: 7 (1692 mots) Publié le: 16 mars 2011
La nature humaine nous semble être quelque chose de confus et difficilement explicable. Pourtant, elle est une question primordiale de la philosophie que l’on peut traduire par : que suis-je? Plusieurs philosophes ont tenté de présenter des esquisses de notre nature. Ce travail porte sur la conception de la nature humaine de deux philosophes, Aristote et Hobbes. Il sera question de la théoriede l’office de l’homme par Aristote et de l’état de nature par Hobbes. Nous commencerons par observer la théorie d’Aristote, puis celle de Hobbes. Ensuite, nous confronterons leur pensée et finalement s’en suivra une critique sur un argument défendu par Hobbes.

Pour débuter, étudions les arguments d’Aristote sur l’office de l’homme. Aristote commence par se demander si l’homme a bien un office(ou une fonction), c'est-à-dire s’il a un but propre à lui pour atteindre son bien et son excellence. (Aristote, 1097B25, p. 69) Aristote pense en effet que c’est le cas car comme il nous l’explique, l’artisan, ou les membres du corps, ont un but. Ce but étant de chercher à atteindre l’excellence dans leur domaine propre. (Aristote, 1097B26, p. 69)

Aristote se demande alors pourquoi l’homme,dans sa vie en général, n’aurait-il pas de fonction. (Aristote, 1097B28, p. 69) Aristote va donc se demander quel peut être la fonction de l’homme qui lui est propre. Comme vivre n’est pas propre à l’homme mais à tout être vivant, ce n’est pas sa fonction qui lui est propre. (Aristote, 1098A1, p. 70) Aristote explique aisément son raisonnement en notant que même les plantes vivent alors vivre nepeut être l’office propre à l’homme. Puis, il en vient à parler des sens. Encore une fois, la vie sensitive ne peut être notre office propre puisque les sensations s’appliquent aussi aux animaux. (Aristote, 1098A3, p. 70)
Alors, qu’est-ce qui différencie les hommes de tous les autres et qui pourrait être la fonction propre à ce dernier? Aristote avance que ce qui nous différencie de tous lesautres êtres vivants est notre capacité à raisonner. (Aristote, 1098A5, p. 70) Ce serait donc la raison qui serait l’office propre à l’homme. Bien que raisonner soit notre fonction, il faut viser l’excellence de cette fonction comme Aristote le présente avec son exemple de l’artisan qui vise son excellence. (Aristote, 1098A10, p. 71) Ainsi, pour notre raison, ce n’est pas juste d’en user mais biend’en user de manière excellente, ou du moins, de viser cette excellence qui nous permettra d’atteindre le bonheur. Ce bonheur, comme l’entend Aristote, ce suffit à lui-même, (Aristote, 1097A30, p. 67) c’est le bien ultime et la raison, notre fonction, a pour but d’atteindre notre bien ultime. Mais quel est ce bien ultime selon Aristote? Ce serait la politique car elle sert à atteindre et à réaliser lebien souverain et aussi à déterminer son contenu. La fin formelle de la politique contient celle de toutes les autres disciplines de sorte que cette fin doit être le bien humain. (Aristote, 1094A22, p. 49)
Poursuivons maintenant avec la pensée de Hobbes sur son état de nature. Hobbes se demande comment les gens interagissent ensemble dans cet état de nature. Il en vient à déterminer quatreéléments qui constituent cet état de nature.

Le premier élément pour Hobbes est que les êtres humains sont tous égaux dans cet état de nature. Ils sont égaux dans leur capacité mentale et physique, c'est-à-dire que bien qu’il y en ait de plus forts physiquement, les autres peuvent compenser par d’autres qualités comme l’intelligence, la ruse, etc. Il est donc impossible de dominer éternellement unautre puisque l’homme est sensiblement égal. (Hobbes, ch.13, p.121)

Le second point de Hobbes est que cette égalité provoque le conflit puisque chaque homme a l’espoir de satisfaire ses désirs (passions). Le problème est qu’il y a un effet de rareté des biens et donc que chaque homme ne peut être en mesure de combler ses désirs. Pour cette raison, l’homme tente de soumettre les autres ou...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • État de nature et état civil hobbes et rousseau
  • Pourquoi l'homme ne veut pas rester dans son état de nature?
  • Etat de nature
  • Etat nature et etat civil
  • La nature de l'homme est-elle de ne pas avoir de nature
  • L'homme et la nature
  • La nature de l'homme
  • La nature de l'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !