«On appelle roman l’ouvrage fabuleux composé des plus singulières aventures de la vie des hommes». le roman doit-il absolument présenter un aspect singulier par son intrigue et ses personnages pour représenter la vie des hommes ?

Pages: 16 (3990 mots) Publié le: 17 juin 2010
La signification du mot «roman» que l’on connaît aujourd’hui vient du nom donné à certains récits fictifs, impliquant des héros étrangers aux textes sacrés, tels que Lancelot ou Perceval, qui de ce fait n’étaient pas écrits en latin mais en langue romane. Cependant, la conception même du roman, «une histoire feinte, écrite en prose, où l’auteur cherche à exciter l’intérêt» d’après le dictionnairede l’Académie Française, remonte bien avant le Moyen-âge : certains textes latins se rapprochent de cette définition, par exemple le Satyricon de Pétrone (Ier siècle après J.-C.) ou bien Les Métamorphoses d’Apulée (I ou IIème siècle après J.-C.). L’origine du roman est donc difficile à définir, de même que ses caractéristiques exactes. A la fin du XVIIIème siècle, le marquis de Sade le définitainsi : «On appelle roman l’ouvrage fabuleux composé des plus singulières aventures de la vie des hommes». Le roman doit-il absolument présenter un aspect singulier par son intrigue et ses personnages pour représenter la vie des hommes ? Pour répondre à cette question, nous nous intéresserons à ces aventures, à ces passions et à ces personnages singuliers que mettent en scène certains romans. Dansun deuxième temps, nous nous pencherons sur ces romans dont au contraire l’intrigue et les personnages pourraient appartenir à la vie courante. Enfin, nous verrons que quel que soit le type de roman, le but de l’auteur est avant tout de donner sa vision de la vie des hommes.

Dans un premier temps, nous allons donc nous pencher sur ces romans qui mettent en scène des aventures, des passions etdes personnages singuliers et fabuleux.
Certains romans retracent une suite d’aventures, de péripéties héroïques et épiques. Ces aventures sont basées sur le voyage de héros, qui sont confrontés à chaque étape à des aventures toujours nouvelles. Ce type de roman remonte à l’antiquité, avec notamment deux romans latins qui nous sont parvenus : Le Satyricon de Pétrone et Les Métamorphoses d’Apulée.Mais on en trouve également au Moyen-âge avec les romans de chevalerie tels que les romans de Chrétien de Troyes, au XVIIIème siècle avec des contes philosophiques de Voltaire assimilés à des romans tels que Candide ou encore aux XIXème et XXème siècles avec des auteurs comme Jules Vernes ou Alexandre Dumas. Les personnages principaux de ces romans voyagent, souvent dans des contrées lointaines,parfois imaginaires, qui éloignent le lecteur de ce qu’il connaît et le dépaysent. Dans Candide par exemple, Candide est au début du roman en Westphalie, dans le château du baron de Thunder-ten-tronckh, puis en est chassé, se retrouve en Bulgarie dans l’armée, est envoyé combattre contre les Abares, fuit alors jusqu’en Hollande, se rend alors à Lisbonne, puis dans les montagnes de la Sierra-Morena,étape pour se rendre à Cadix. De là, il embarque pour Buenos-Aires. Il arrive chez les Oreillons, et de là, en visant la Cayenne se retrouve dans le pays de l’Eldorado. Il décide d’aller à Surinam, d’où il s’embarque pour Bordeaux. Il se rend alors à Paris, à Dieppe, puis en Angleterre, à Venise et enfin Constantinople, où il s’installe dans une petite métairie. On retrouve ce genre voyage dansLe Tour du Monde en Quatre-Vingts Jours de Jules Vernes, dans lequel Phileas Fogg se lance dans un tour du monde, entre Londres et Londres, en passant par Paris, Brindisi, Suez, Bombay, Calcutta, Singapour, Hong-Kong, Yokohama, San Francisco, New York et Liverpool. Dans ce genre de roman, chacune des destinations présente une difficulté au héros, ou presque. Ainsi, Candide est d’abord chassé duchâteau de Thunder-Ten-tronckh après avoir été pris en flagrant délit avec Cunégonde, est battu presque à mort dans l’armée bulgare, assiste à la guerre, est fouetté «en cadence» lors d’un autodafé au Portugal, après quoi il retrouve Cunégonde, esclave. Il tue ses deux propriétaires, fuit avec elle et sa servante. Candide s’engage de nouveau dans l’armée, retrouve le frère de Cunégonde qu’il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • « On appelle roman l’ouvrage fabuleux composé d’après les plus singulières aventures de la vie des hommes.
  • Dissertation : D'après le Marquis de Sade, "on appelle roman l'ouvrage fabuleux composé d'après les plus singulières aventures...
  • « On appelle roman l'ouvrage fabuleux composé d'après les plus singulières aventures de la vie des hommes » cette...
  • "On appelle roman l'ouvrage fabuleux composé d'aprés les singulières aventures de la vie des hommes" Cette définition du...
  • On appelle roman l'ouvrage fabuleux composé
  • Le roman est-il le reflet de la vie des hommes ?
  • Le roman doit-il inventer ou représenter la vie
  • Le roman ne fait-il que représenter la vie?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !