Opératifs, spéculatifs

Pages: 11 (2514 mots) Publié le: 18 avril 2011
14 janvier 2009
Opératifs, spéculatifs

Je ne sais plus comment je rencontrai Jean Théophile DESAGULIERS car la surprise d’être mis en sa présence fut plus forte que ma mémoire (voir complément sur Jean Théophile DESAGULIERS).
Cependant, lorsque je vis qu’il me prêtait attention, je ne pus m’empêcher de nouer un dialogue avec lui.

MB : Ma première question fut la suivante : « jesuis curieux de savoir ce qui motiva la création de la Grande Loge de Londres le 24 juin 1717 ? »

JTD : Le sujet est vaste et mérite d’être élargi à plusieurs considérations.
L’idée était en effet dans les pensées depuis plusieurs années.
Vous savez que l’Angleterre venait de traverser des périodes difficiles qui mirent en cause la paix civile et religieuse, le tout sur un fond demodifications philosophiques et économiques.
De grandes évolutions étaient en cours depuis la fin de ces troubles.
Notez parmi celles-ci, le rattachement du royaume d’Ecosse à l’Angleterre en 1707 et l’éclosions de courants de pensées et de réflexions divers dont la Royal Society, laquelle m’honorât de son acceptation en 1714, était depuis 1660 la plus belle représentation.

J’ai ainsi pu approcher dessavants comme NEWTON et tous les grands princes de la bonne société Hanovrienne.
Ma vie vers les années 1715 – 1720 fut partagée entre mes activités de pasteur de l’Eglise Réformée, de chapelain du Prince de Galles, d’étudiant des mathématiques et de la physique ainsi que du Droit, science dont j’étais devenu Docteur.
J’étais aussi devenu « maçon accepté » dans une loge de Londres.
Manature profonde et toutes ces fonctions et occupations diverses m’orientèrent vers le désir de participer encore plus au renouveau intellectuel et moral qui se dessinait au début du XVIII° siècle.

MB : Permettez moi d’insister sur le domaine de la maçonnerie ; quel était sa situation au début du XVIII° siècle ?

JTD : Tout dépend par ce que l’on entend par « maçonnerie ».
En effet, à cetteépoque cette appellation signifiait depuis quelque temps du moins deux états qui furent qualifiés plus tard d’ »opératif » et de « spéculatif ».
Le premier état dit « opératif » était le plus ancien car celui-ci désignait les époques laborieuses et glorieuses des grandes constructions plus particulièrement religieuses.
Si vous le voulez bien, ne remontons pas plus loin que le début du Moyen Age,même si l’histoire du Métier peut être recherchée jusqu’aux origines de l’humanité.
L’Art de la construction prit un essor très remarquable à partir du XI° siècle au moment où justement l’Eglise d’alors se réservait l’exclusivité du sacré. (apparition des « trois ordres » ; Noblesse foncière et militaire, Clergé – clercs, prêtres et dignitaires – et tiers état – paysans, marchands).
Les abbayes,églises et cathédrales jaillirent alors pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des hommes.
Ces ouvrages majestueux dont les styles furent sans cesse évolutifs restent techniquement les œuvres d’ouvriers dont certains spécialistes appelés maçons et même en Grande Bretagne free stones masons ou freemasons (une différentiation entre ceux qui façonnaient les pierres dures des murs d’ossatureet ceux, plus itinérants, qui sculptaient et ouvrageaient des pierres tendres en sculptures diverses – gargouilles, bas reliefs, statuaires)

Et puis pour mieux s’en expliquer, limitons aussi le domaine géographique à la seule Grande Bretagne bien que chaque pays ait abrité et développé ses propres pratiques et codifications dans ce monde du bâtiment.
A cette époque et en Grande Bretagne donc,la maçonnerie opérative s’est développée dans une civilisation renfermée et structurée autour du pouvoir local.
Puis l’activité de la construction, en tant que technique humaine originale et complexe, fut amenée à se structurer et s’organiser non seulement en elle-même mais aussi avec les évolutions de la société.
Plusieurs textes nous rappels les règles et codifications qui furent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Postmodernisme spéculatif

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !