Organisation du travail et croissance économique

Pages: 12 (2758 mots) Publié le: 6 février 2012
1. Les auteurs et les personnages-clés


Adam Smith (1723-1790), principal ouvrage : Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations, 1776. Il est considéré comme l’un des fondateurs de l’économie politique moderne. Favorable à l’économie de marché, il démontre que la division du travail est le moyen le plus efficace pour augmenter la richesse d’un pays ou d’une entreprise.Karl Marx (1818-1883), principal ouvrage : Le Capital, 1867. Il analyse le capitalisme comme un mode de production qui oppose le prolétariat à la bourgeoisie. Incapable de surmonter ses contradictions, l’économie capitaliste est vouée à terme à disparaître.
F. W. Taylor (1856-1915), principal ouvrage : La Direction scientifique des entreprises, 1911. Ingénieur américain, il pose les principesd’une organisation « scientifique » du travail susceptible d’accroître les rendements.
Henry Ford (1863-1947) : industriel américain, il met en pratique le taylorisme dans ses usines d’automobiles à Detroit (États-Unis) en 1913.
La croissance et le développement économique s’expliquent par les facteurs de production : travail et capital. La contribution du travail est à la fois quantitative (levolume de l’emploi, le temps de travail etc.) et qualitative (organisation du travail, aménagement du temps de travail…). On se propose ici d’examiner les liens entre les transformations de l’organisation du travail et la croissance économique.
L’efficacité du travail est liée aux conditions dans lesquelles il est mis en œuvre. L’organisation du travail est un facteur de productivité et donc decroissance économique.

A. De Smith à Taylor : la division du travail


En 1776, Adam Smith voit dans la division du travail une façon d’accroître les richesses. Dans une entreprise, si les ouvriers sont spécialisés dans une seule opération, alors la production s’accroît. Ce principe de la division du travail inspire, au début du XXe siècle, un ingénieur américain : Frédéric Winslow Taylor.Celui-ci réfléchit sur les méthodes de travail les plus rapides, les plus efficaces : il observe les travailleurs pour étudier leurs gestes et les optimiser : il définit ainsi le one best way. Il publie en 1911 les principes d’une organisation du travail qu’il qualifie de « scientifique » (OST). Elle est fondée sur une double division du travail : horizontale et verticale.
La division horizontaleest sans doute la plus connue, le film Les Temps modernes de Charlie Chaplin a largement fait connaître cette réalité du travail industriel. Le principe est de « découper » l’exécution d’une tâche en plusieurs opérations, les plus élémentaires possibles. Chacune de ces opérations est confiée à un ouvrier à qui on demande de faire toujours le même geste. Taylor préconise de pousser le plus loinpossible cette parcellisation du travail, il faut retirer du travail d’exécution toute réflexion, tout savoir-faire. Une étude minutieuse des gestes et des temps est réalisée pour définir les durées d’exécution optimum que les ouvriers doivent respecter.
La division verticale du travail sépare les tâches d’exécution des tâches de conception. La direction de l’entreprise (le bureau des méthodes)définit très précisément les produits à réaliser, les méthodes de travail, le niveau de la production, les temps nécessaires pour chacune des tâches d’exécution.

B. Le succès du taylorisme dans les entreprises


Taylor estime que le respect de ces principes permet d’obtenir un maximum de productivité dans les entreprises. L’histoire économique va lui donner raison, du moins jusqu’à un certainpoint.
L’OST est introduite dans une aciérie. Une étude minutieuse des postures du travail et des outils utilisés permet une hausse très sensible des rendements.
Henry Ford, en 1913, applique les principes de Taylor dans ses usines d’automobiles, avec un succès indéniable sur le plan du rendement. Ford y ajoute le « convoyeur mécanique », un tapis roulant qui déplace les pièces sur lesquelles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Organisation du travail et croissance economique
  • Accumulation du capital, organisation du travail et croissance économique
  • Organisation du travail favorise croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance
  • Organisation du travail et croissance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !