Oulipo

443 mots 2 pages
L’Oulipo

L'Oulipo est une association fondée en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais, avec comme co-fondateur l'écrivain et poète Raymond Queneau. Cette association fut d'abord baptisé Sélitex (Séminaire de Littérature Expérimentale), puis Olipo, et trouva son nom définitif le 13 février 1961, grâce à l'un de ses membres, Albert-Marie Schmidt. Le nom Oulipo est une abréviation de Ouvroir de littérature Potentielle, plus simplement c’est un atelier où l’on pratique la littérature en quantité illimitée, potentiellement productible jusqu'à la fin des temps, en quantités énormes, infinies pour toutes fins pratiques. La littérature oulipienne peut se définir comme une littérature sous contraintes, en effet les oulipiens définis par Queneau comme des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir » créent sans cesse de nouvelles contraintes, de nouveaux labyrinthes de mots, de sons, de phrases, de paragraphes, de chapitres, de livres, de bibliothèques, de prose, de poésie.
Considérant que les contraintes formelles sont un puissant stimulant pour l'imagination, l'Oulipo s'est fixé plusieurs directions de travail :

▪ un travail synthétique (synthoulipisme), qui consiste en l'invention et l'expérimentation de contraintes littéraires nouvelles, avec éventuellement un exemple de texte pour chaque proposition. ▪ un travail analytique (anoulipisme), qui consiste en la recherche de ceux qui sont appelés, avec humour, les « plagiaires par anticipation », soit un recensement de tous les écrivains qui ont travaillé avec des contraintes, de façon plus ou moins consciente, avant la création de l'Oulipo. Les recherches en synthoulipisme constituent la face la plus connue du grand public et surtout la plus spectaculaire. Aujourd'hui sont célèbres par exemple la méthode S plus n (à partir de la « méthode S + 7 » mise au point par Jean Lescure dès 1961), la littérature combinatoire, qui permit à Raymond Queneau d'écrire

en relation

  • Oulipo
    960 mots | 4 pages
  • OuLiPo
    333 mots | 2 pages
  • Oulipo
    1248 mots | 5 pages
  • Oulipo
    528 mots | 3 pages
  • Oulipo
    339 mots | 2 pages
  • Oulipo
    1303 mots | 6 pages
  • oulipo
    416 mots | 2 pages
  • Oulipo
    1240 mots | 5 pages
  • oulipo
    504 mots | 3 pages
  • Oulipo présentation
    965 mots | 4 pages