Oumar

Pages: 24 (5889 mots) Publié le: 26 mars 2012
Pour une définition du patrimoine à la Ville de Montréal

Conseil du patrimoine de Montréal Le 30 octobre 2003 (révisé le 26/11/2003)

Introduction Le 2 avril 1986, en vertu de la Loi sur les biens culturels (art.60, chap.IV, section II) (LBC) les municipalités ont été habilitées à protéger par leurs propres pouvoirs, des immeubles ou des lieux d'intérêt. Le conseil de la ville de Montréal ainstauré, le 16 février 1987, le Comité consultatif de Montréal sur la protection des biens culturels (CCMPBC) afin de se conformer aux nouvelles dispositions de la LBC relatives à la citation d'un monument historique et la constitution d'un territoire en site du patrimoine. Selon un document publié en 1987, par le CCMPBC, les membres de ce comité ont adopté les définitions selon les termes dutexte de la LBC dans les articles 1a à 1f, 70 et 84. Nous retrouvons, d'ailleurs, dans le règlement d'urbanisme de Montréal, une référence à la délégation aux municipalités du pouvoir de citation et de protection des biens culturels telle que stipulée par la LBC. Il appert, dans un premier temps, que la définition du patrimoine à laquelle la Ville de Montréal et ses services ont adhéré jusqu'àaujourd'hui est celle fournie par la LBC. Toutefois, comme d'autres l'ont reconnu depuis les années 80, la notion de patrimoine a été élargie de manière à favoriser une approche dite écologique qui comprend des ensembles d'éléments de la culture et de la nature et non plus qu'une seule référence à l'objet. Si nous acceptons que le concept de patrimoine est en constante évolution, il ressort que laspécialisation dans les domaines de l'histoire, de l'archéologie et de l'écologie a aussi amené une catégorisation dans la nomenclature ainsi qu'une typologie plus étendue du patrimoine. Depuis la convention de l'UNESCO de 1972, à laquelle le Canada a adhéré en 1976, on reconnaît deux grandes divisions au champ du patrimoine : celui du patrimoine matériel, le patrimoine immobilier, mobilier,archéologique, archivistique et documentaire et d'autre part, celui du patrimoine immatériel dont les «objets» sont désignés par le terme mentefact qui comprend les savoirs et les savoir-faire caractéristiques d'une collectivité, tels le patrimoine linguistique, la toponymie, le patrimoine scientifique, le patrimoine audiovisuel et le patrimoine d'expression1. En 1980, le Conseil des monuments et sites duQuébec a senti «le besoin de diffuser une charte proposée comme guide d'orientation, un outil de référence, un recours et, surtout, comme une éthique à adopter face au patrimoine»2, ce qui deviendra la déclaration Deschambault en 1982. Et toujours, dans une recherche d'inscrire dans un texte les principes sous-jacents à la compréhension du patrimoine et de son développement, d'une meilleureadéquation entre le texte d'une définition du patrimoine et la compréhension du développement des multiples formes d'expression qui sont à reconnaître, le Forum québécois du patrimoine optait pour une Déclaration québécoise du patrimoine qu'il adoptait au mois de juin 2000. Lors des travaux préparatifs du Sommet de Montréal et à la suite des travaux en ateliers au mois de juin 2002, les membres de l'Atelier2.4 qui se sont penchés sur La protection et la mise en valeur du patrimoine et le développement d'une approche d'aménagement urbain de qualité ont fait la proposition suivante : Proposition 1 «Que la Ville de Montréal endosse les principes et définitions internationaux en matière de patrimoine exprimés notamment dans la Déclaration québécoise du patrimoine»3 et de laquelle découlait l'action àréaliser suivante : Volet 1/10 «Adopter et mettre en œuvre une politique de
1

Groupe-conseil sur la Politique du patrimoine culturel du Québec. Le patrimoine culturel du Québec: un présent du passé. Site Internet, page 3 de 13. 2 Colloque international des Villes du patrimoine mondial, Recueil des chartes et autres guides, Icomos Canada, juin 1990, p.39. 3 Sommet de Montréal. Compte rendu...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • oumar
  • ELHADJ OUMAR TALL
  • Hazrat oumar (r.a)
  • Elage oumar tall

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !