P08090002004

655 mots 3 pages
Etude d’un texte philosophique de Gaston Bachelard
Objectif :

Clarifier un concept (la science)

Problématique :

La science s’oppose-t-elle à l’opinion ?
Peut-on avoir une opinion en matière scientifique ?

Opposition : Science et l’opinion
Epistémologie : épistémer : la science
Logos : étude, discours
Etude de la science
Philosophie critique des sciences, l’histoire des sciences
Bachelard analyse les conditions de la connaissance scientifique et le soutient qu’elle est victorieuse sur les obstacles épistémologiques*


Epistémologie : entrave à la connaissance. Elle est inhérente au savoir luimême et non aux difficultés liées à l’objet.

Le scientifique connaît la nature en s’opposant aux connaissances antérieures.
Idée de coupure épistémologique*


Coupure épistémologique : la rupture méthodologique qui consiste à comprendre les objets d’une science différemment

Le rationalisme appliqué :
Echange de vérités : la raison se construit en dialoguant avec l’expérience.
Question 01 :
Dans ce texte, Bachelard montre de façon radicale que la science s’oppose à l’opinion, dans ce sens c’est l’opinion qui a tort. Car même si certaine opinion sont légitimes, elles ne renferment aucune vérité tant qu’elles ne sont pas prouvées par la science.
1ère partie :

L’auteur pose sa thèse ; la science n’est jamais le prolongement de l’opinion

2nd partie :

Il présente son 1er argument qui consiste à montrer les vices et les insuffisances de l’opinion

3rd partie :

Il présente son 2nd argument où l’auteur met en évidence les caractéristiques de l’esprit scientifique où il s’agit de poser des problèmes pour accéder à la vérité Question 02 :
Il ne suffit pas d’avoir une opinion sur un sujet quelconque pour prétendre détenir la vérité.
L’opinion est une construction subjective (avoir sa propre opinion) et non un savoir.
L’opinion explique les phénomènes par leur utilité, elle s’intéresse à ce qui est étonnant et pittoresque dans la science. Elle n’a pas de recours à des

en relation