Paul et virginie

12853 mots 52 pages
Eighteenth-Century Fiction
Volume 21 | Issue 2 Article 5

1-31-2009

Pensée morale et transformations génériques dans Paul et Virginie
Youmna Charara

Recommended Citation
Charara, Youmna (2009) "Pensée morale et transformations génériques dans Paul et Virginie," Eighteenth-Century Fiction: Vol. 21: Iss. 2, Article 5. Available at: http://digitalcommons.mcmaster.ca/ecf/vol21/iss2/5

Copyright ©2011 by Eighteenth-Century Fiction, McMaster University. This Article is brought to you by DigitalCommons@McMaster. It has been accepted for inclusion in Eighteenth-Century Fiction by an authorized administrator of DigitalCommons@McMaster. For more information, please contact scom@mcmaster.ca.

Pensée morale et transformations génériques dans Paul et Virginie
Abstract

/Paul et Virginie/ est souvent considéré comme un roman à thèse maladroit, dont l'organisation narrative contredirait en partie le message philosophique, lui-même passablement confus. L'excentricité de la pensée morale et religieuse de Bernardin de Saint-Pierre peut expliquer la réputation d'incohérence idéologique qui s'est attachée à cet énigmatique apologue. La mise en relation intertextuelle de /Paul et Virginie/ et des /Études de la nature/ éclaire en réalité nombre de difficultés de lecture celles relatives notamment aux rapports entre « nature » et « vertu », et au rôle du malheur. Le roman garde la trace d'une pensée spéculative qui s'est élaborée ailleurs et qu'il s'emploie à expérimenter, ajuster, ou remodeler. La philosophie morale et religieuse de Bernardin de Saint-Pierre est responsable dans une large mesure de l'originalité formelle de /Paul et Virginie/, que l'auteur range dans la catégorie de la pastorale, mais qui introduit des écarts remarquables par rapport aux canons du genre. L'intervention d'un intertexte philosophique conduit à la création d'une pastorale pathétique, accueillant le thème des épreuves de la vertu, et d'une pastorale religieuse, centrée sur la défense du

en relation

  • Paul et virginie
    261 mots | 2 pages
  • Paul et virginie
    2413 mots | 10 pages
  • Paul et virginie
    2124 mots | 9 pages
  • paul et virginie
    491 mots | 2 pages
  • paul et virginie
    456 mots | 2 pages
  • Paul et virginie
    914 mots | 4 pages
  • Paul Et Virginie
    516 mots | 3 pages
  • Paul et virgini
    2716 mots | 11 pages
  • Paul et virginie
    1270 mots | 6 pages
  • paul et virginie
    343 mots | 2 pages