Perso

414 mots 2 pages
La théorie de la dépendance est une théorie du champ des sciences sociales (sociologie, histoire, économie et science politique) qui soutient que la pauvreté, l'instabilité politique et le sous-développement des pays du Sud est la conséquence de processus historiques mis en place par les pays du Nord ayant comme résultat la dépendance économique des pays du Sud.
L’impossibilité pour les pays du Sud de se développer a été contredite temporairement par le décollage économique des 4 dragons dans les années 60 qui a été suivi plus tard par la crise économique asiatique. Un apparent contre exemple est aussi celui de la Chine et l’Inde depuis les années 80, cependant, ces pays sont encore loin du peloton de tête en termes d'indice de développement humain (IDH), et le fait que ces pays se soient développés ne signifie pas l'absence d'entrave. Le cas des pays d'Afrique noire est beaucoup moins heureux, accumulant à peu de choses près l'ensemble des IDH les plus bas de la planète.
Très influente dans les années 1960 à 1970, la théorie de la dépendance soutient une vision globale et holiste de l'histoire sociale, politique et économique mondiale. Cette théorie avance que les pays les plus riches ont besoin des plus pauvres afin de s'assurer de la continuité de leur croissance.
Conçue dans les années 1950, lors d'une phase de radicalisation de la compréhension des rapports internationaux et du développement, cette théorie s'oppose alors à la théorie de la modernisation ou de l'industrialisation qui prétend que les pays sont à un stade inférieur de leur développement ou que ces pays ne sont pas intégrés dans l'économie globale. Pour la théorie de la dépendance, ces pays sont intégrés mais sont structurellement mis en état de dépendance continue en appliquant, par exemple, l'interdiction de la production nationale de produits devant être achetés auprès des compagnies coloniales.
Pour André Gunder Frank, la dépendance des pays du Sud s'explique historiquement par la

en relation

  • Perso
    2439 mots | 10 pages
  • perso
    559 mots | 3 pages
  • Perso
    273 mots | 2 pages
  • Perso
    707 mots | 3 pages
  • Perso
    9258 mots | 38 pages
  • Perso
    1010 mots | 5 pages
  • Perso
    408 mots | 2 pages
  • Perso
    12012 mots | 49 pages
  • perso
    704 mots | 3 pages
  • Perso
    928 mots | 4 pages