Personnage fictif

633 mots 3 pages
Le travail préparatoire

"Ses personnages sont fictifs" = fictif siginfie une création de l'imagination, qui s'inspire plus ou moins du réel sous le mode de l'illusion. A quoi sert l'illusion ? Quelles en sont les limites ? Dans quels cas un personnage doit correspondre à la réalité ? Un personnage peu ou pas vraisemblable est-il pour autant impropre à parler ou représenter le réel ? Etc.

Objet d'étude : "Le roman et ses personnages". Voir l'évolution du roman à travers les courants littéraires, ses visées, ses esthétiques. La diversité du genre romanesque (roman historique, autobiographique, roman d'anticipation, science-fiction, roman d'apprentissage etc.). Le pacte de la fiction pour le lecteur : faire semblant de croire.

le romancier doit-il créer une illusion référentielle pour donner au lecteur l’impression que les personnages sont réels et lui permettre de s’identifier à eux, ou, au contraire, favoriser une mise à distance pour éviter cet effet de réel et cette identification?

I. Le roman : illusion référentielle et identification du lecteur aux personnages

a) la construction d’un personnage aux apparences réelles en indiquant :
- son identité -son portrait
- son histoire et son évolution : par exemple, tous les romans d’éducation, comme Une Vie de Maupassant, qui relatent soit une réussite soit une déchéance.
- son histoire amoureuse - son milieu et sa fonction sociale son métier - un contexte historique précis
Réalisme et Naturalisme renforcent l’accentuation sur l’illusion ce qui favorise l’identification du lecteur au personnage.

b) Cette construction d’ un personnage précis permet et favorise l’identification du lecteur aux personnages
- la construction du personnage favorise l’élaboration d’une vérité psychologique et humaine
- les choix narratifs aussi : par exemple, l’emploi de la 1ère personne comme dans La Vie de Marianne de Marivaux
- les personnages peuvent susciter chez le lecteur des

en relation

  • Personnage fictif
    472 mots | 2 pages
  • personnage fictif
    395 mots | 2 pages
  • un roman doit-t-il faire oublier au lecteur que les personnages sont fictifs
    1190 mots | 5 pages
  • Un roman doit il faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs?
    1295 mots | 6 pages
  • Le roamn doit t'il fair oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    733 mots | 3 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    1284 mots | 6 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    889 mots | 4 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    2245 mots | 9 pages
  • Le romancier peut-il exprimer son point de vue sur la société par le récit de la vie amoureuse de personnages fictifs ?
    1684 mots | 7 pages
  • Se demander si un roman doit chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    645 mots | 3 pages