personnage fictif

395 mots 2 pages
Il correspond à une personne, persona, identité ou entité dont la création tire son origine dans un travail ou un rôle d'œuvre de fiction. En plus de personnes, les personnages peuvent être des entités extraterrestres telles que perçues dans la culture populaire, des animaux (voir anthropomorphisme), des divinités, une intelligence artificielle ou plus rarement, des objets inanimés. En latin, persona est le terme employé pour désigner le masque de l’acteur et le suffixe « -age » provient du verbe agere : agir. Le personnage désigne donc le caractère représenté par le masque, incarné par un acteur, celui qui agit. Dans le théâtre romain, plusieurs caractères étaient ainsi personnifiés : Maccus, Bucco, Dossenus, l'ogre Mandacus et l'ogresse Lamia, etc. Dans la commedia dell'arte, le masque permet au public d'identifier immédiatement un personnage. De fait, « monter sur les planches, c’est à l’origine tout le contraire que « se donner en spectacle » : s’absenter, effacer sa personnalité au profit d’un personnage avec lequel l’acteur n’a en principe nulle accointance »1.

Utilisé pour désigner le rôle interprété par l’acteur de théâtre, le terme évolue pour décrire dans une œuvre de fiction une individualité, une personne.

Une telle existence est agréée par ceux qui participent à la performance tels que l'auditoire, le lecteur ou n'importe qui d'autre. Les personnages sont largement considérés comme un élément essentiel des travaux de fiction, spécialement les romans et la comédie. Néanmoins, certains ont essayé de narrer une histoire sans l'utilisation de personnages. Finnegans Wake de James Joyce en est l'un des plus célèbres exemples. Même dans des travaux qui n'évoquent pas explicitement la présence de personnages, tels que dans la poésie, ceux-ci transpirent dans la qualité du narrateur2 (ou parleur3) ou de l'auditeur imaginé.

Dans les diverses formes de présentations artistiques (théâtre, cinéma ...), les personnages de fiction sont interprétés par des

en relation

  • Personnage fictif
    472 mots | 2 pages
  • Personnage fictif
    633 mots | 3 pages
  • un roman doit-t-il faire oublier au lecteur que les personnages sont fictifs
    1190 mots | 5 pages
  • Un roman doit il faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs?
    1295 mots | 6 pages
  • Le roamn doit t'il fair oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    733 mots | 3 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    1284 mots | 6 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    889 mots | 4 pages
  • Un roman doit-il chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs ?
    2245 mots | 9 pages
  • Le romancier peut-il exprimer son point de vue sur la société par le récit de la vie amoureuse de personnages fictifs ?
    1684 mots | 7 pages
  • Se demander si un roman doit chercher à faire oublier au lecteur que ses personnages sont fictifs
    645 mots | 3 pages