Peut-on concevoir une liberté sans loi ?

Pages: 7 (1607 mots) Publié le: 1 février 2011
Peut-on concevoir une liberté sans loi ?

Nous pourrions supposer que, comme l’a dit Voltaire, « La liberté consiste à ne dépendre que des lois » autrement dit, sans loi nous ne pouvons admettre de liberté. Ors la loi ne limite t’elle pas notre propre pouvoir d’action, de « faire ce qu’il nous plait ». Si autrefois la liberté (du latin liber) était un statut social, une condition de l’hommelibre qui n’est ni esclave ni prisonnier, elle est de nos jours une valeur, un concept, que l’Homme exige et admet. Nous pourrions alors nous demander si il est possible, dans un monde tel que le notre, d’admettre l’existence d’une liberté sans la loi ? Nous verrons ainsi qu’il est possible de concevoir une liberté sans loi mais qu’il est très difficile de l’appliquer à nos sociétés actuelles. Enfinnous synthétiserons en nous demandant si la loi amène obligatoirement la liberté.

Lorsque l’on demande « peut-on concevoir » cela signifie « est-il possible d’imaginer, d’admettre ». L’état de liberté, lui, se définie par le fait « de ne pas être empêcher de faire ce que l’on veut », non pas « faire ce que l’on veut » mais « ne pas être empêcher de ». La loi, elle désigne une règlejuridique, impersonnelle, ou suprême, que l’on ne doit enfreindre.
Pour Raymond Aron, « La seule liberté fondamentale est celle de ne pas être empêché de ». Même si nous pourrions admettre d’autres liberté, selon le philosophe seul avoir le pouvoir de « ne pas être empêché de » est gage de liberté, ici dite fondamentale (base de toutes autres libertés existantes). Etre libre revient alors à direêtre dépourvu de toute contrainte, que ce soit étrangère ou extérieur. Ainsi la loi devient un frein à sa possibilité d’agir selon son libre arbitre. En effet la loi « empêche » inévitablement de. Si nous prenons l’exemple du décret du 15 novembre 2006, qui interdit formellement l’usage du tabac dans tout lieu public, cette loi est une entrave à la liberté d’action de l’Homme. Sa liberté de, parexemple, fumer une cigarette dans un restaurant. On empêche alors l’Homme de, c’est une entrave réelle à sa liberté. Si cette loi n’était pas en vigueur, il aurait le libre arbitre de consommer du tabac où bon lui semblerait. Pour Montesquieu « Dans un État, c’est-à-dire dans une société où il y à des lois, la liberté ne peut consister qu’à pouvoir faire ce que l’on doit vouloir, et à n’être pascontraint de faire ce qu’on ne doit pas vouloir ». Ici, le « pouvoir » s’allie au « devoir » et non directement à « vouloir ». Autrement dit dans un premier temps il apparait que nous pouvons faire ce que nous devons faire, ce qui signifie ce que l’Etat, donc ce que la loi nous impose de faire, ou souhaite que nous faisons (son devoir de citoyen par exemple, tel que voter). Dans un deuxième temps oncomprend que nous avons la possibilité de ne pas faire ce que l’on ne doit pas vouloir faire, soit ne pas faire ce que l’Etat, la loi, nous demande de ne pas faire. Nous ne sommes ainsi pas libre de faire ou de ne pas faire ce que nous même voulons, il n’y à pas de libre arbitre, nos décisions ne se base pas sur notre propre entendement. Ainsi, si il n’y avait ni Etat ni (a fortiori) loi, nousagirions de nous même et de ce fait, serions libre. La liberté conçu comme un pouvoir d’autodétermination n’est pas compatible avec la société : Cette dernière admet des exigences, des contraintes et bien souvent faire ce qui nous plait (être libre en soit) déplait aux autres. Particulièrement à la société. Si celle-ci n’avait pas admise de loi, nous n’aurions pas conscience du bien et du mal de nosactes, la liberté serait donc liée à l’inconscience de sa propre façon d’agir, tout en admettant qu’il n’y a ni règle, ni obligation. Pour certain stoïcien, la liberté est l’état de sérénité atteint grâce à la parfaite maîtrise de ses passions et de ses penchants, sans s’appuyer sur des facteurs extérieurs (telle la loi). La liberté, d’une manière générale, est donc propre à chacun.
Nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on concevoir une liberté sans loi
  • Peut on concevoir une liberte sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans loi ?
  • Philo: peut-on concevoir la liberté sans la loi
  • Peut-on concevoir une liberté sans lois ?
  • peut on concevoir une liberté sans lois ?
  • Peut on concevoir une liberté sans lois ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !