Peut-on considerer les personnages comme des etres reels? (dissertation)

Pages: 14 (3392 mots) Publié le: 3 janvier 2015
DISSERTATION
Peut-on considérer les personnages comme des êtres réels ?

Le personnage par définition se rattache au monde fictif du roman. Le seul élément concret de l’existence de ces êtres littéraires se réduit aux pages des livres sur lesquels déroulent leurs actions. Et pourtant, quel avide lecteur dévore son livre sans considération pour les êtres qui peuplent et animent son récit ?Les réécritures et les reprises de certains personnages en sont bien témoins : le lecteur aime et hait ces personnages, tout comme il aimerait et haïrait de vraies personnes. Edmond Dantès, Jean Valjean, D’Artagnan, des personnages indubitablement fictifs mais tout aussi vivant dans les esprits des lecteurs, deviennent ainsi révélateurs d’une opposition inévitable entre imaginaire et réel dans lalittérature. Ainsi, nous pouvons être amenées à nous questionner sur la fonction même du personnage au sein des romans : Ces-derniers sont-ils destinés à être considérés comme des êtres réels ? Pour répondre à cette question, nous allons voir en premier lieu en quoi le statut de personnage s’oppose au réel, puis en quoi ceux-ci peuvent être considérés comme réels selon une différente conception dela réalité, et dernièrement en quoi leur présence au sein d’un roman les exclus finalement de l’univers du réel au profit de celui de l’art.
Tout d’abord, certains auteurs font délibérément usage de personnages invraisemblables grâce à la liberté créative possible dans les œuvres artistiques.
En effet, nous pouvons premièrement constater que l‘existence de certains personnages est exclusivementlimitée à l’univers romanesque, du à leur physionomie ou nature. De nombreux auteurs éloignent délibérément leurs récits de la réalité connue par les lecteurs en y insérant des éléments impossibles à retrouver dans l’univers du réel. Notamment, de nombreux romans comportent des personnages principaux non-humains, souvent des animaux, des divinités, des objets inanimés entre autres. Afin depouvoir construire un récit intelligible autours de ces héros hors-norme, l’auteur est inévitablement amené à leur doter de caractéristiques humaines dont la capacité d’avoir des sentiments ou bien le don de la parole et de l’intelligence supérieure, parmi d’autres. Cette modification de l’être pour le rapprocher de l’homme, cette humanisation, constitue une première atteinte à la réalité, nécessairedans les œuvres fictives. Ces être-là ne peuvent donc pas être considérés comme des êtres a proprement dire réels, leur présence même au sein du roman étant recherchée par l’auteur dans sa quête de l’extraordinaire, du merveilleux, du non-réel. Aujourd’hui, la fiction destinée aux jeunes adultes ou adolescents comporte une part importante de romans fantastiques dont les personnages principaux sontdes êtres non-humaines : vampires, loups garous et sorciers, des êtres tous possibles dans l’univers de l’imaginaire mais malheureusement pas dans celui du réel. Ces romans tel que le célèbre Twilight ne font certes pas partie de la grande littéraire, mais offrent un exemple d’actualité permettant d’illustrer l’irréalité de certains héros modernes.
Ensuite, d’autres personnages se voientbornés au terme fictif en raison de leur caractère unilatéral.
Effectivement, de nombreux romans présentent des personnages exhibant certaines qualités ou défauts en quantité disproportionnée à la réalité. Ces personnages que l’on caractérise de caricaturaux s’opposent aux individus diaprés, complexes et constamment changeants de la vie réelle. Leur existence à part entière comme personnes réelles estempêchée par la simplicité de leur être. Ces personnages-là sont rarement, voire jamais, les héros des récits dans lesquels ils jouent les simples rôles de figurants et font souvent office d’outils de la satire. En effet, l’auteur choisis de concentrer au sein d’un même être tous les défauts d’un type de personne ou de classe sociale, qu’il peut ainsi critiquer à travers le comportement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on considérer des personnages de romans comme des êtres réel
  • Un personnage qui incarne le mensonge peut-il est considerer comme un héro ?
  • Peut-on considérer le personnage de roman comme « un homme comme les autres » ?
  • Peut on considerer l'art comme un langage ?
  • Peut-on considérer l’art comme un langage ?
  • Peut on considérer l'art comme un langage
  • Le vivant peut-il être considéré comme un objet technique ?
  • En quoi le salut peut-il être considéré comme une épopée?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !