peut-on dire que c'est l'acteur qui crée le personnage

Pages: 8 (1763 mots) Publié le: 6 janvier 2014
ON

EMPLOIE PARFOIS L’EXPRESSION

PERSONNAGE

«

CREER UN

» AU SUJET D’UN ACTEUR QUI ENDOSSE

LE ROLE POUR LA PREMIERE FOIS.

SELON

VOUS,

PEUT-ON DIRE QUE C’EST L’ACTEUR QUI CREE LE
PERSONNAGE

?

Il est certain que l’acteur a un rôle important quant à l’incarnation du personnage
théâtral. Par ailleurs, nous savons en effet que l’histoire est jalonnée de pièces écritespour un interprète, faisant de lui le premier comédien à endosser le rôle. Mais dans ce
mouvement, peut-on dire que c’est l’acteur qui crée le personnage ? Pour répondre à cette
question, nous montrerons dans une première partie comment le personnage naît avant
tout de la plume du dramaturge ; Dans une seconde partie, nous développerons
l’importance du metteur en scène comme co-créateur dupersonnage de par son
interprétation et de par la scénographie dans laquelle il le situe. Enfin, nous montrerons
les subtilités de la participation de l’acteur tout en montrant ses limites.

I. Le personnage, d’abord produit de l’auteur
Tout personnage de théâtre naît avant tout dans l’esprit de l’auteur de la pièce. Son
identité, ses traits caractéristiques et même son physique sont ainsi lefruit de l’imagination
créatrice de l’auteur. Pour ce faire, le dramaturge l’inscrit dans une intrigue, dans une
relation à la problématique de la pièce, et après l’attribution du nom de la pièce, le
dramaturge baptise ses personnages. Il y a ainsi des noms de personnages qui tirent avec
eux un genre théâtral, c’est le cas de la commedia dell’arte par exemple, avec ses
Arlequins et sesColombines. Ces noms sont le plus souvent liés à la tradition, le plus

souvent orale, et intégrés aux œuvres écrites. Molière donne naissance à Argan,
Sganarelle, Cléante, Harpagon et tant d’autres ; donner un nom ici, c’est assumer la
paternité d’une création, celle d’un personnage fictif qui a pour vocation de s’incarner en
voix et gestes dans une présentation théâtrale. Ces noms lui viennentparfois de la
mythologie ou des panthéons grec et romain. Ainsi, nous retrouvons les Jupiter, Zeus, et
autres divinités. Parfois, le personnage s’accommode d’un nom plus habituel, Estelle ou
encore Inès dans Huis clos de Jean-Paul Sartre par exemple. Même lorsqu’il s’inspire
d’un personnage historique, le personnage et sa composition complexe entre traits
psychologiques et traits physiques estle fruit, pour l’essentiel, du dramaturge.

Cela n’empêche pas l’auteur de garder à l’esprit un comédien lors de l’écriture du
rôle : pensons par exemple à Constant Coquelin pour qui Edmond Rostand écrivit le
Cyrano de Bergerac. Mais la réalité est telle que l’auteur n’écrit jamais un personnage qui
colle totalement à un acteur, mais un personnage qu’il verrait interprété par tel comédiendu fait de ses aptitudes. Par ailleurs, le personnage est souvent au service de l’auteur audelà de son rôle dans l’intrigue. On perçoit aisément des traits caractéristiques propres
aux personnages de tel ou tel auteur. Les personnages de Molière ne sont pas ceux de
Beaumarchais par exemple, le langage et les traits psychologiques diffèrent. L’auteur
prête toujours à ses personnages son regardsur le monde, souvent subdivisé à travers
les archétypes qu’il définit.

II. La direction des acteurs comme prolongement de cette création
Dans une moindre mesure, le second démiurge majeur dans la création du
personnage est le metteur en scène. C’est lui qui fait lecture de la pièce, l’interprète et
projette une vision scénographique. Certains auteurs assumaient cette fonction, ainsi
Molièrereprésentait l’homme de théâtre complet. Selon le choix, l’interprétation et les
valeurs du metteur en scène, le rendu du personnage sera radicalement différent. Un

metteur en scène comme Vitez influait ainsi sur la restitution des personnages par sa
valorisation de l’espace et par la centralité de la « performance scénique » qui incombait à
l’acteur. En insistant sur la parole, nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut-on dire que c'est l'acteur qui crée le personnage?"
  • Peut-on dire que l'artiste crée et que le savant découvre?
  • Peut-on dire « qu'avoir plus », c'est mieux ?
  • Peut-on avoir raison ou tort de dire "c'est beau" ?
  • Peut-on dire de Lorenzo qu'il est un personnage d'action?
  • : Dire" je suis moi-même" c'est dire " je ne suis pas un autre et j'assume ma singularité" .l'homme est voué à jouer un...
  • Peut on dire.
  • Dans quelle mesure peut-on dire que la france est un personnage dans le salut de charles de gaulle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !