Phèdre de Jean-Racine : Lecture analytique Acte 1 - Scène 3

1094 mots 5 pages
En 1677, Phèdre, la dernière grande tragédie de Racine, met en scène la mythique descente aux enfers d'une incomprise. Vouée au malheur par son hérédité, Phèdre aime sans espoir son beau-fils Hippolyte. Dans cet extrait de la scène 3 du premier acte, c'est la première fois que Phèdre entre en scène. Elle se confie à sa nourrice qui l'a élevé : Oenone. [lecture]. Vous m'avez demandé en quoi l'aveu de Phèdre donne à l'héroïne sa dimension tragique. Pour répondre à cette question, j'étudierai dans un premier temps le contenu et l'organisation de la tirade de Phèdre, puis je m'intéresserai aux tourments de l'héroïne.

En premier lieu, le schéma d'organisation de la tirade très rigoureusement construite, procédant par contraste, opposition, explicative, de Phèdre nous montre déjà l'instabilité de l'héroïne. En effet, les premiers vers nous partagent l'origine de sa souffrance « Mon mal vient de plus loin » vers 269. Elle nous rappelle ici son passé de femme mariée, un passé serein. Puis, il y a l'arrivée d’Hippolyte « Athènes me montra mon superbe ennemi » vers 272. L'hyperbole « mon superbe ennemi » marque le basculement brutal de la vie de Phèdre : elle subit un choc lorsqu'on lui présente le fils de son mari Thésée. Face à face. Langage de la guerre, bataille. Effectivement, au vers suivant « Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue », nous voyons qu'à l'arrivée d’Hippolyte, le regard seul suffit à Phèdre pour comprendre que sa destinée arrivait. Ainsi, cette perception visuelle déclenche une réaction physique contradictoire « rougis / pâlis », et psychologique au vers 274 « mon âme éperdue ». Ensuite, Phèdre se tourne vers la déesse Vénus « Je reconnus Vénus et ses feux redoutables » vers 277. L'amour pour son beau-fils est ici dans la métaphore du feu, de la chaleur. Nous comprenons donc la malédiction familiale qui se transmet de génération en génération. De surcroît, cette dimension religieuse se poursuit : « en vain sur les autels ma main

en relation

  • Lorenzaccio présentation
    1346 mots | 6 pages
  • DOCUMENT questonnaire
    3521 mots | 15 pages
  • Phedre
    3285 mots | 14 pages
  • bac français
    911 mots | 4 pages
  • Kikouuu
    878 mots | 4 pages
  • Introduction
    2644 mots | 11 pages
  • Lectures Analytique N 2
    4871 mots | 20 pages
  • Descriptif pour oral de l'eaf
    1258 mots | 6 pages
  • Registre
    2678 mots | 11 pages
  • Présentation de séquence tragédie en 2nde
    384 mots | 2 pages