Philo - faut-il libérer ses désirs ou se libérer de ses désirs ?

Pages: 8 (1965 mots) Publié le: 15 février 2012
Libérer c’est s’affranchir, se débarrasser de ses obligations, rejeter ce qui nous gène et nous entrave. Mais faut-il se libérer de tout, et notamment des désirs ? Le désir étant un ensemble de phénomènes organiques et psychologiques qui nous poussent à posséder un objet en vue d’en tirer plaisir. Objet matériel ou non. Il apparaît normal que les hommes cherchent à se libérer de ce qui lesenchaînent et de ce qui représente un obstacle à leur avancée, cependant les désirs correspondent-ils à un obstacle. Dans la « République » et le « Banquet », Platon insiste sur l’origine du désir qui est liée à la raison. En effet, c’est parce que nous sommes des êtres pensants que nous désirons. Platon distingue également, trois partie dans l’âme, qui, selon lui est à l’origine du désir. Le nous quiest la partie rationnelle, intelligible, le thumos qui est la partie courageuse et enfin l’épithumia qui est la partie désirante. La partie rationnelle dictela maîtrise des désirs et la conduite de la vie. La partie courageuse s’emporte contre les désirs démesurés en faisant respecter la raison. Ainsi la raison nous pousse à renoncer à nos désirs, donc à s’en libérer ? Il est vrai qu’on ditsouvent et que le désir nous parait souvent comme déraisonnable, « fou », mais y renoncer ne serait-il pas encore pire ? On en vient à se demander si il faut se libérer des désirs ou libérer ses désirs ?
Dans un premier temps nous verrons comment il apparaît insensé et déraisonnable d’y renoncer. Dans un deuxième temps, nous verrons pourquoi l’homme ne peut exister sans désirs. Enfin nous démontreronsque tout les désirs ne sont pas forcément « fou » et que les hommes peuvent s’épanouir grâce à certains d’entre eux.

Si nous prenons le temps de bien définir et donc différencier le besoin et le désir, on se rend compte que le premier est de l’ordre du nécessaire, comme un besoin vital qui est de se nourrir, dormir ou boire, et que le second est de l’ordre de l’accessoire.
En effet,le besoin est donc un besoin, une ressource nécessaire à l’homme. C’est une chose qu’on ne peut ne pas combler, nous sommes obliger d’y céder sous peine de mort. C’est une nécessité dite vitale qui peut être repu. Contrairement au désir, qui quant à lui est la recherche d’une chose, d’un but, d’un objet que l’on espère avoir ou que l’on veut atteindre, mais qu’on n’est pas obligé « nourrir ». Donc,il pourrait nous suffire de boire de l’eau afin du survivre, alors pourquoi nous buvons des sodas, des grands cru ou autres ? On en vient donc au fait, que le désir peut dépasser l’ordre du simple besoin, et c’est ici que se trouve le point de départ du déraisonnable.

Epicure nous dit que « le plaisir est le but de la vie mais cela sans passer par des jouissances luxurieuses ». Le stoïcismeappuie cette idée en disant que la vertu doit être la seule source de plaisir et non le plaisir. Il apparaît donc raisonnable de se libérer du désir car il constitue en quelque sorte une « mauvaise influence » et fait obstacle à la morale. On peut se demander que serait un monde où chacun accomplirait ses désirs ? Le désir est singulier, propre à celui qui l’éprouve, chacun dispose de ses désirs.Ainsi un conflit peut apparaître entre deux ou plusieurs hommes au sujet d’un ou de plusieurs désirs. Par exemple, si je désire le bien d’autrui, cela ne signifie pas que lui désir me le donner. Freud nous enseigne qu’une vie pleinement humaine n’est pas compatible avec la satisfaction de tous ses désirs. Certains désirs ne sont pas en accord avec la société, leur interdiction en sont le fondement,comme pour l’inceste par exemple, qui peut être un désir chez l’enfant. Hegel quant à lui, nous dit que le désir peut nous entraîner à nous conduire comme des « suiveurs », ce que l’autre désire, je le désir également. On peut prendre l’exemple simple, d’un jouet dont dispose un enfant, si un autre enfant le voit, il le voudra alors en sa possession.
En effet, si un être désir un objet, cela...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut t il se libérer des désirs ou libérer les désirs
  • Faut il se libérer du désir ou libérer les désirs ?
  • Vaut il mieux se liberer de ses desirs plutot que de l'ordre du monde ?
  • Faut-il se libérer du désir ou libérer le désir
  • Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir ?
  • Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir ?
  • Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir ?
  • Faut-il libérer le désir ou se libérer du désir ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !