Philo: peut-on concevoir la liberté sans la loi

Pages: 6 (1481 mots) Publié le: 4 novembre 2010
« Liberté » et « loi » sont deux termes paradoxaux. En effet, la Liberté est tout ce qui nous permet à nous, hommes, d’agir et de penser sans qu’aucun jugement extérieur n’entrave cette capacité et possibilité. Or, les lois, qu’elles soient divines, juridiques ou morales, nous gouvernent et nous enferment dans tout un tas de concepts, qui nous empêchent d’accéder complètement à la totaleLiberté. Dans ce cas, concevoir une liberté sans loi relève t-il de la possibilité et de la légitimité, ou au contraire relève t-il du non sens ? Dans la vie de tous les jours, faisons nous l’expérience de la liberté et de ses limites ? Est-ce légitime et possible que de concevoir une liberté sans loi ? Mais dans les faits, la loi ne contribue t-elle pas à une certaine liberté ?

Nous faisonsquotidiennement l’expérience de la liberté. En effet, nous pouvons l’observer par beaucoup de choses anodines, telle que la liberté de penser. Chaque jour nous pensons, parfois de manière consciente et d’autres fois inconsciente. La Pensée englobe plusieurs notions, comme la religion, où chacun est libre de croire en ce qu’il veut, ou bien un avis politique. Par exemple, à l’heure actuelle il y a unedémarche importante en ce qui concerne la nouvelle réforme des retraites. C’est un sujet assez délicat, où nombre de personne manifestent et contestent et dont certains, au contraire ne juge pas nécessaire de se plaindre. De ce fait, chacun est libre d’avoir un avis sur cette cause, et bien d’autre encore. Posséder la liberté de penser est une chose dont le seul maître est : nous même, car même sinotre jugement est altéré par notre expérience quotidienne, il n’en demeure pas que mon avis est partagé par tout le monde, chacun est libre de penser ce qu’il veut, tout comme il est libre d’agir de son chef. Nous appelons le fait d’agir ou au contraire de ne pas agir, le libre arbitre. Dans les faits, le libre arbitre est constitué par nos choix. Des choix que l’ont prend tout seul, sans sesoucier d’un quelconque avis extérieur. Par exemple, nous pouvons très bien décider de ne pas agir lors d’une agression dont nous sommes témoins et même, de laisser délibérément la victime sans lui porter secours avant de prendre la fuite. Ou encore, un élève peut être confronté à plusieurs choix. Reprenons l’exemple de la réforme des retraites : Un élève qui se sent très engagé dans cette cause seratrès probablement tenté d’aller contester aux cotés des manifestants, pourtant, bien que partageant l’avis de la majorité de la population, la logique voudrait qu’il aille en cours pour obtenir son diplôme. L’élève est donc confronté à deux choix : Aller en cours ou bien aller jusqu’au bout de ses convictions. C’est ça le libre arbitre, c’est faire un choix, seul et qui ne concerne que soi et donton assume l’entière responsabilité.
Néanmoins, malgré le fait que quotidiennement nous faisons l’expérience d’une certaine liberté, nous restons cependant régis par de nombreuses lois, qui posent leurs limites dans toutes sortes de libertés prises par l’Homme : Par exemple, dans la religion judéo-chrétienne, les chrétiens croient en un Dieu qui pose ses propres limites, tels que le premiercommandement : «  Tu ne tueras point », et donc Dieu et par extension cette religion, impose à ses pratiquants de ne tuer personne. Pourtant la vérité est toute autre, pour quelques raisons même un croyant peut commettre un crime accidentellement ou bien de son libre arbitre. C’est une liberté que le croyant peut prendre, mais si le crime n’est pas punit par la loi divine, «  Si tout pécheur serepentit, il ira au paradis » le criminel sera pourtant punit par les lois juridique de notre société. Un crime ne peut rester impuni aux yeux de notre loi et morale. En effet notre morale, dictée par nos tradition et valeurs transmises, supervise notre façon d’agir. En toute logique, notre morale nous empêche de commettre des impairs, tels que le crime, de désobéir, de faire des bêtises plus ou...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Peut on concevoir une liberté sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans loi
  • Peut on concevoir une liberte sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans loi ?
  • Peut-on concevoir une liberté sans lois ?
  • peut on concevoir une liberté sans lois ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !