Philo

Pages: 6 (1486 mots) Publié le: 8 mars 2011
Digression sur Bachelard

Ainsi c’est dans cette variabilité même de l’esprit, qu’introduit Gaston Bachelard dans on ouvrage Le nouvelle esprit scientifique, on distingue deux types de pensées qui s’opposent au sein de « l’histoire humaine ». Cette opposition s’opère sur deux plans distincts : le premier est celui des pensées irréfléchies nées de réactions immédiates, spontanées « passions, […]préjugés, […] impulsions immédiates ». Le deuxième est celui des pensées qui elles sont réfléchies puisqu’elles ont été repensées et améliorées : « rectifiées, élargies, complétées. », dont chacun de ses trois termes étant choisit afin d’éviter la répétition : ce sont des concepts. En effet, un concept est communément définit comme une idée ou représentation de l'esprit qui abrège et résume unemultiplicité d'objets mentaux, de pensées, par abstraction et généralisation de traits communs identifiables. En effet, ici l’auteur « résume » les opérations effectuées par certains esprits qui analyse et étudie les savoirs historiques entre trois verbes : rectifier, élargir, compléter, alors qu’une multitudes d’autres actions réflexives sont nécessaires pour arriver à des pensées améliorées.En effet, car la science n’a cessé de progresser pour faire avancer les Hommes, la technologie a apporté avec elle un confort que n’avait pas les populations de l’antiquité et encore moins celle de la préhistoire. Autrement dit dire que l’histoire est un éternel recommencement revient à sous estimer la réflexion et l’intelligence des Hommes sur leur passé. Mais que signifie ici le terme d’ « espritscientifique »? Ce terme correspond ici à un esprit rationnel qui fait appel à la logique et qui met en question son passé historique pour chercher la vérité et n’accepte pas un propos sans avoir les arguments et des preuves. Ainsi il n’y a véritablement progrès dans les sciences, que si les perspectives du passé sont remises en question et non plus considérées comme des certitudes évidentes. Lascience est donc faite de leçons qu’il s’agit d’apprendre tout en cherchant les failles qu’elles peuvent avoir et en remettant en question les principes sur lesquels elles sont établies. A la différence de cet « éternel recommencement » qui pourrait caractériser l’histoire humaine, l’histoire scientifique est une avancée, une progression qui ne doit jamais se satisfaire de ses résultats pourpouvoir conserver son statut de recherche de la vérité. Ce qui fût considéré comme étant une erreur autrefois est donc à jamais dépassé. Ainsi, « l’esprit scientifique est essentiellement une rectification du savoir, un élargissement des cadres de la connaissance. » Avoir l’esprit scientifique, c’est ainsi adopter cette attitude de remise en question permanente, de doute quant à la certitude del’héritage du passé. L’esprit scientifique doit  être animé d’un questionnement permanent et toute nouvelle découverte correspondra pour lui à une réponse au questionnement qu’il se posait

La recherche scientifique nécessite donc de ne jamais être absolument certain de détenir ce qui est considéré comme la vérité. Dans ce contexte, « Juger son passé historique en le condamnant » c’est donc faire preuved’assez d’humilité pour ne jamais croire être parvenu à un savoir absolu. Cela permet de toujours garder un œil critique sur ce qui a été appris et de s’en détacher, de prendre un certain recul, pour mieux pouvoir le questionner. Mais remettre constamment l’héritage scientifique du passé en question, presque comme repartir de zéro, et effectuer cette sorte de « repentir intellectuel » visant àdétruire toute connaissances « mal faites », a-t-il déjà trouver des preuves de progrès scientifique dans le passé ? Car en effet, voir l’Histoire des sciences de façon normative (?) afin de trouver une faille pour modifier une connaissance ancestrale reconnue, et ainsi en faire une « nouveauté » n’est pas quelque chose de facile, car sans rien pour s’appuyer l’esprit est face à la difficulté de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !