Philo

Pages: 9 (2088 mots) Publié le: 10 avril 2012
La fondation métaphysique du savoir chez Descartes
A- Le Projet cartésien et la méthode

1- Résolution de douter :

- Prise de conscience


  Quel est l’objet de sa méditation ? Le projet de trouver une certitude susceptible de résister aux plus extravagantes objections des sceptiques. Au fond, Descartes veut savoir si le doute généralisé est notre destin ou s’il est possible defonder certains énoncés dogmatiques. « Qu’est-ce que je peux tenir pour absolument certain ? » se demande-t-il. La méditation cartésienne commence par là. Il ne s’agit pas de nier que mes certitudes immédiates sont bien suffisantes pour la conduite de la vie mais puis-je considérer qu’il s’agit de certitudes absolues ? Rappelons qu’on appelle certitude, l’état d’un esprit qui adhère à un contenude pensée qu’il croit ou qu’il sait être vrai.

- Projet de reconstruire : décision morale : trouver un point fixe. (Archimède n’avait besoin que d’un point fixe pour soulever le monde)


Descartes a un souci constant qui est celui du fondement à partir duquel peut se construire l’édifice de nos connaissances. Si les principes qui gouvernent à notre entreprise de connaissance sont flouset non maîtrisés, c’est tout l’édifice qui est instable. Il ne faut pas construire sur du sable. Son ambition sera double : détruire l'édifice vermoulu de nos connaissances incertaines telles qu'elles se sont constituées au hasard et de façon anarchique et reconstruire déductivement la totalité de la connaissance humaine à partir des fondements à savoir, les premiers principes.


La question dupoint de départ n’est pas isolable de la question de la méthode : pour pouvoir installer l’édifice des déductions des vérités, il faut «  rejeter la terre mouvante et le sable pour trouver le roc et l'argile » : trouver un fondement inébranlable, indubitable car cela conditionne l’ensemble de son entreprise. On comprend mieux ici en quel sens : Descartes a en tête la démarche démonstrative desmathématiques, celle-ci fonctionne comme nous l’avons vu d’après deux axes : l’un syntaxique, discursif et déductif (accord des idées entre elles), l’autre, sémantique et référentiel (vérité : accord des idées au réel). De même, ici, il s’agit d’ancrer la méthode déductive dans l’être, à travers la recherche des principes premiers qui sont l’objet de la métaphysique.


Descartes est bienconscient que la portée ontologique attribuée à la démonstration n’est pas assurée par la seule logique mais par l’évidence de principes indémontrables. Il n’a eu de cesse de fustiger la logique formelle et sa stérilité. S’il y a un modèle auquel il faut se conformer, pour Descartes, c’est celui des mathématiques et non pas de la logique. Les mathématiques, ont à la différence de la logique formelle, uncontenu propre, en ce qu’ils partent selon Descartes d’intuitions absolument fondatrices. De même, les méditation métaphysiques vont avoir pour dessein de trouver un socle absolument certain aux démonstrations : celui-ci sera le fameux je pense donc je suis


Toutes les vérités sont l’objet de déduction, à l’exception des vérités premières qui seront l’objet d’intuitions intellectuelles dont lacertitude s’impose à l’esprit de façon immédiate et qui ainsi garantissent la vérité de toutes les déductions faites à partir d’elles. Souvenez vous que le cogito n’est pas le fruit d’un raisonnement de type syllogistique, il est le produit d’une saisie intuitive. Le cogito va inaugurer la chaîne des raisons qui vont s’entresuivre de façon déductive. L’existence de la pensée va constituer lepremier principe à partir duquel va s’élaborer la science, il va constituer un fondement absolu et inébranlable car hors de tout doute possible. Le cogito va en effet être découvert dans une intuition fondatrice et évidente.

- Le doute : l'analogie du panier de pommes

Comme il va de soi que je ne peux pas passer en revue tous les contenus de mon esprit, je vais procéder méthodiquement :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • philo philo
  • Philo
  • la philo
  • Philo
  • Philo
  • philo
  • Philo
  • Philo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !