Philo

1540 mots 7 pages
e coeur et la raison : Quels rapports ?
Pour Pascal, la vérité est accessible par deux moyens : le coeur et l’esprit. Ce que Pascal appelle le coeur, c’est la faculté qui nous fait connaître les choses par une intuition immédiate et qui, étroitement reliée au corps, comporte tout ce que nous entendons par instinct, sensibilité, sentiment. La raison ne fait que déduire et conclure à partir des premiers principes qui, eux, nous sont directement communiqués par le coeur. Le coeur est donc premier, antérieur, supérieur à l’esprit.
C’est donc par le coeur et non par la raison que nous devons appréhender les vérités religieuses. Et c’est aussi par le coeur que nous devons, pouvons, convaincre les incrédules.
La phrase “Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point” reflète la théorie de Pascal sur la croyance religieuse, donc, selon laquelle le coeur est une meilleure voie d’accès à Dieu que la raison, elle-même limitée.

Commentaire d’un extrait de Freud, L’avenir d’une illusion
I. La thèse des contradicteurs à Freud ''Je vous contredis donc'' à ''la cruelle réalité effective''
II. Le cas où l'homme n'a pas baigné dès sa naissance dans une atmosphère où dieu est vénéré
III. On peut se passer de la religion si elle est considérée comme ''le stade de l'infantilisme''
IV. Selon Freud, la croyance religieuse est acquise
Dans cet extrait de L’avenir d’une illusion, Freud s’attarde sur le thème de la religion.
L’adverbe « donc » renvoie à une conclusion. Or, pour qu’il y ait une conclusion, il faut un développement. Cela montre que nous, lecteurs, prenons la discussion en plein cours. De plus, il y a l’expression « lorsque vous en arrivez à déduire » ce qui montre que l’explication d’une idée à déjà été faite précédemment. Il s’agit d’une réponse d’un entretien entre Freud et quelqu’un ou d’une conférence : Freud s’adresse probablement à un public qui a montré un point de désaccord par rapport à sa thèse qu’il avance. Ainsi pour le public ou les

en relation

  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages