Physiologie

6678 mots 27 pages
2 Mars 2011

Bioénergétique de l’exercice physique
Présentation générale Tout exercice musculaire résulte de la coopération de processus physiologiques et mécaniques. Commande nerveuse Activation musculaire (Potentiel d’action : Dépolarisation) Relargage du calcium (Réticulum sarcoplasmique) Hydrolyse de l’ATP (Myosine ATPase) Pi+ADP Fo (Force max.) Vo (Vitesse max.)

ATP

Puissance

La contraction musculaire est rendue possible par la transformation d’une énergie chimique en travail grâce à l’interaction (glissement) des filaments d’actine et de myosine (myofilaments fins et épais). INTERETS DE L’ADENOSINE TRI-PHOSPHATE (ATP) L’ATP est la seule molécule connue dont l’énergie puisse être utilisée immédiatement lors de la contraction. La dégradation de l’ATP avec production d’énergie correspond à une hydrolyse, c'est-à-dire une décomposition avec fixation d’eau : ATP + H2O  ADP + P + Energie Où ADP correspond à l’Adénosine Di-Phosphate et Pi à l’ion phosphate et Energie à une quantité d’énergie qui sera utilisée soit dans d’autres réactions chimiques, soit pour fournir du travail et de la chaleur. Ce sont les liaisons phosphate qui contiennent de l’énergie. P ~ P ~ P. Cette réaction nécessite un catalyseur : myosine ATPase contenue dans la myosine. Hydrolyse de l’ATP ATP + H2O  ADP + Pi + E  Travail (20-25%) + Chaleur (75-80%)
Enzyme Myosine ATPase

1

Bioénergétique de l’exercice physique
L2 STAPS 2010-2011 Séverine F

Toute réaction chimique nécessite un catalyseur = les enzymes. Dans le cas de la contraction musculaire, c’est la myosine elle-même qui hydrolyse l’ATP (activité ATPase de la myosine) et qui engendre la force ou produit le travail (formation des ponts actine myosine). L’association dans une même molécule de myosine des capacités d’hydrolyse de l’ATP et de production de travail assure un couplage idéal entre les phénomènes chimiques et mécaniques. Les réserves d’ATP sont très faibles (environ 4 à 7 mmoles.l-1) et ne permettent en

en relation

  • Physiologie
    4680 mots | 19 pages
  • Physiologie
    378 mots | 2 pages
  • Physiologie
    457 mots | 2 pages
  • Physiologie
    456 mots | 2 pages
  • Physiologie
    20660 mots | 83 pages
  • Physiologie
    1834 mots | 8 pages
  • Physiologie
    3395 mots | 14 pages
  • Physiologie
    5073 mots | 21 pages
  • Physiologie
    18063 mots | 73 pages
  • Physiologie
    1785 mots | 8 pages