Pied diabétique et pansements à l'argent

Pages: 6 (1365 mots) Publié le: 27 octobre 2012
QUESTION DU MOIS
QUID DES PANSEMENTS À L’ARGENT DANS LES PLAIES DU PIED DIABÉTIQUE ?

Au cours de ces dernières années, de nombreux dispositifs à base d’argent ont fait peu à peu leur apparition au sein de la multitude de pansements déjà disponibles. L’utilisation des ions argent et le développement de pansements en contenant reposent sur les propriétés anti-infectieuses de l’argent. En effet,l’argent possède une action bactériostatique et une toxicité pour de multiples composants cellulaires bactériens. Cependant en l'absence d'études rigoureuses, leur indication reste encore à préciser.

Pansements à l’argent… et colonisation critique !
La peau est physiologiquement colonisée par des espèces bactériennes peu virulentes, issues de la flore commensale cutanée, des flores endogènesou de l’environnement. Toute plaie est obligatoirement colonisée et pour certains, cette flore de colonisation aurait un rôle bénéfique sur la cicatrisation.
L’infection, processus pathologique caractérisé par une destruction tissulaire avec réaction de l’hôte, est à distinguer de la colonisation. Cette distinction est parfois délicate à faire, notamment dans les plaies du diabétique, chez qui laneuropathie et l’artériopathie abâtardissent les signes habituels de l’infection [1].
Certains auteurs suggèrent l’existence d’un continuum entre la colonisation et l’infection d’une plaie, débouchant sur la notion de «colonisation critique », stade de prolifération bactérienne précédant l'infection. Ce concept, fondé sur la concentration locale en bactéries, est cependant discutable dans lamesure où il ne prend pas en compte le potentiel de virulence bactérien et la résistance de l'hôte : le déclenchement d’une infection est en effet un produit complexe entre concentration bactérienne, virulence et réceptivité de l’hôte.
La colonisation simple doit être respectée alors que l'infection qui interrompt le processus normal de cicatrisation doit être diagnostiquée et énergiquement traitéepar une antibiothérapie générale.
Les pansements à l’argent sont proposés comme traitement local de la colonisation critique, dont l'identification en pratique reste illusoire et qui obligerait à faire une biopsie tissulaire systématique afin de comptabiliser le nombre de germes par gramme de tissu. La diminution de la charge bactérienne de la plaie repose en fait avant tout sur sa détersion(mécanique ou biozoologique). La détersion mécanique consiste à exciser, au moyen de ciseaux ou d'un scalpel, les tissus nécrosés ou fibrineux, afin de faciliter la cicatrisation. La détersion peut être également biozoologique à l’aide de larves de mouches (Lucilia sericata) qui permettent, par les enzymes protéolytiques sécrétées, une détersion très rapide et sélective [2].

Pansements à l’argent…enpratique!
L’élément Argent ne présente pas d’action antibactérienne, à l’inverse du cation Ag+ qui est toxique, à de très faibles concentrations, pour de multiples composants du métabolisme bactérien (effet dégénératif sur l’ADN et l’ARN, les protéines du cytosol et la respiration mitochondriale conduisant à la mort cellulaire, blocage du transport et du système enzymatique, altération de lamembrane cellulaire bactérienne). Différentes formulations existent, la plus ancienne étant la sulfadiazine argentique, très utilisée dans les brûlures et présentant un effet antiseptique sur les bactéries à Gram négatif et le staphylocoque doré. La structure nanocristalline semble être la plus efficace sur le plan anti-microbien [3]. A l'inverse, le nitrate d’argent ne possède qu’une faible activitéanti-bactérienne, nécessitant des applications répétées en raison de l’inactivation de l’argent au contact des exsudats. L’action thérapeutique présumée et l’innocuité des pansements à l’argent sont déterminées par la concentration en argent du dispositif et sa biodisponibilité et apparaît extrêmement variable d’un produit à l’autre.
Le choix du dispositif est donc essentiel…et peut s’avérer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Refection d'un pansement de pied diabetique
  • Le pied diabétique
  • le pied diabétique
  • le pied diabetique
  • Le pied diabétique
  • Addict à la course à pied
  • Bordeaux se visite à pied
  • La mise a pied conservatoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !