Pierre et jean, maupassant, commentaire du chapitre 8

Pages: 5 (1073 mots) Publié le: 20 janvier 2011
Comment l’auteur parvient-il à créer une atmosphère particulière à travers la description d’un salon ?

L’extrait étudié s’inscrit dans le huitième chapitre du roman Pierre et Jean, de Guy de Maupassant. Ce dernier a fait son « apprentissage » littéraire sous la direction de Gustave Flaubert, qui lui a imposé les exigences de l’esthétique réaliste. Il s’est ensuite écarté du naturalisme,voulant donner de la vie une « vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même » (préface de Pierre et Jean). L’influence de l’auteur de Madame Bovary est particulièrement perceptible dans la description d’un salon bourgeois qu’il réalise au sein du texte.

L’intrigue romanesque a donc débuté depuis plusieurs chapitres. Le narrateur est omniscient (« les visiteurs,généralement, étaient émus et séduits », « on comprenait tout de suite », « on avait envie de les friper »). Son attention se porte particulièrement sur une série de quatre gravures, ornant un des murs.
Le « velours» évoque l’intérieur cossu d’une famille relativement fortunée, et introduit une certaine douceur qui contraste avec le terme « frappé ». L’adverbe « toujours » de « toujours recouvert dehousses » demeure assez flou au sein de l’extrait. Implique-t-il une installation récente, laissant la décoration de la pièce inachevée, ou au contraire une habitude de la famille qui tient à laisser ses meubles ainsi protégés ? La description se poursuit avec les murs recouverts de « papier à fleurs », qui portent « quatre gravures ». L’expression « par le premier mari » donne une information importantesur l’habitant de la maison. Il s’agit très certainement d’une veuve (ce qui implique une décoration à dominante féminine). Cette supposition est en accord avec le grade de « capitaine » du défunt, qui n’est défini que par cette fonction, et l’on peut alors imaginer que ce dernier est tombé au combat. INTRODUIT MORT, DEUIL La valeur de son statut est un argument de plus qui confirme la thèse del’intérieur bourgeois. De plus, il est lié au choix des gravures exposées dans le salon, ce qui renseigne le lecteur sur ses goûts picturaux. Celles-ci représentent « des scènes maritimes et sentimentales ». L’esprit du lecteur conçoit aisément un rapport avec une certaine conception romantique classique, tissée de bons sentiments et de lieux communs. Avec l’association de la mer et des sentiments, onvoit se profiler le cliché du marin bravant les flots et laissant une épouse éplorée sur la terre ferme. Débutent alors deux séries de descriptions parallèles, qui par un jeu de miroirs comparent deux classes sociales différentes (« des scènes analogues »). Cette description est introduite par un verbe à l’imparfait, puis se déploie au présent (jusqu’à la ligne 19), ce qui lui confère un réalismesaisissant et fait paraître les scènes vivantes, comme si elles se déroulaient directement sous les yeux du lecteur. Ce procédé permet d’engendrer une émotion beaucoup plus vive, les tableaux en sont d’autant plus poignants (et conventionnels).

Le premier personnage évoqué au sein de ces gravures est « la femme d’un pêcheur ». L’action se déroule donc dans les basses couches de la société.L’activité de l ‘homme est étroitement lié au corps et à la nature, ce qui s’opposera à l’esprit et aux objets caractéristiques du second duo de gravures. Le travail de pêcheur est supposé harassant, et cette apparente dureté est fascinante car elle est en opposition totale avec l’atmosphère générale du salon et les personnes que l’on peut supposer y trouver. Cette scène présente une sorte « d’ailleurs »presque exotique pour la bourgeoisie de l’époque. Les adieux sont évidemment conventionnels, l’épouse agite son mouchoir dans un geste presque traditionnel. Les détails permettent une représentation mentale très facile. L’observateur visualise immédiatement une femme de dos, brandissant un mouchoir au-dessus de sa tête, ainsi qu’un fragile voilier en arrière-plan, abritant un pauvre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de Pierre et Jean de Guy de Maupassant, chapitre 6
  • Commentaire du chapitre vi de pierre et jean- maupassant
  • Pierre et jean maupassant commentaire
  • Maupassant
  • Commentaire littéraire de "pierre et jean" de maupassant
  • Plan de commentaire pierre et jean maupassant
  • Commentaire préface de pierre et jean de maupassant
  • Commentaire du chapitre v de "pierre et jean" de maupassant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !