Pme/pmi en côte d'ivoire

Pages: 9 (2160 mots) Publié le: 16 avril 2012
Situation des données de l’épidémie du VIH, du sida et des IST Epidémiologie du VIH/SIDA au niveau mondial Selon le point sur l’épidémie du sida 2009 de l’ONUSIDA, le pourcentage de personnes vivant avec le VIH s’est stabilisé depuis 2000. Toutefois, le nombre de personnes vivant avec le VIH s’est accru. En effet on estime à 33,4 millions le nombre de personnes vivant avec le VIH en fin 2008 soitune augmentation de 20% par rapport à celui enregistré en 2000. Quant aux nouvelles infections, elles sont estimées à 2,7 millions à la même date. Le tableau cidessous montre la situation globale du VIH/SIDA dans le monde :
Tableau1 : Situation du VIH/SIDA dans le monde en 2008 Nombre de PVVIH Nouvelles infections à VIH Décès dus au SIDA
Source : Rapport 2009 de l’ ONUSIDA

33.4 millions[31.1 – 35.8 millions] 2.7 millions [2.4 – 3.0 millions] 2.0 millions [1.7 – 2.4 millions]

Le graphique ci-dessous donne un aperçu global de la situation de l’épidémie dans le monde en 2008 :
Graphique 1 : Aperçu mondial des infections à VIH en 2008

Vue mondiale de l’épidémie à VIH
33,4 millions [31,1–35,8 million] de personnes vivant avec le VIH, 2008

CDI

TS, HSH

TS, Hétéro

TS,CDI, HSH

Épidémie hétérosexuelle
Figure 2008 Report on the global AIDS epidemic

Epidémiologie du VIH/SIDA en Afrique subsaharienne L'Afrique subsaharienne reste la région la plus durement touchée par le VIH ; elle abrite 65% du nombre total des personnes vivant avec le VIH et 70% des décès dus au SIDA dans le monde en 2008. Pour la même période, les nouvelles infections sont estimées à 1,9million [1,6-2,2 million] et le nombre de personnes vivant avec le VIH à 22,4 millions [20,8-24,1 millions]. En Afrique subsaharienne, la plupart des épidémies se sont stabilisées ou ont commencé à décliner. Ainsi, en Afrique Australe, les épidémies se sont stabilisées mais à des niveaux très

élevés1 tandis qu’en Afrique de l’ouest la plupart des épidémies se sont stabilisées à des niveauxrelativement bas comme au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana et au Sénégal. En termes de modes de transmission, les rapports hétérosexuels restent le moteur de l’épidémie en Afrique subsaharienne. Toutefois, les données épidémiologiques récentes révèlent que l’épidémie de la région est beaucoup plus hétérogène qu’on ne l’avait pensé jusqu’ici et une attention particulière doit être accordée àcertains groupes spécifiques comme les Travailleurs du sexe (TS), les minorités sexuelles, les consommateurs de drogues injectables. En effet :

 Le commerce du sexe est un facteur important dans plusieurs épidémies en Afrique de l’ouest. En effet selon des travaux conduits dans la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne, les TS et leurs partenaires constituent un maillon important de partleur profession, et le risque de transmission peut être augmenté de 10 à 20 fois en cas de nombre élevé de clients. Ainsi, plus d’un tiers (35%) des professionnelles du sexe interrogées en 2006 au Mali vivaient avec le VIH, et des niveaux d’infection atteignant 20% ont été documentés parmi les professionnelles du sexe au Sénégal et au Burkina Faso.  La consommation de drogues injectables est unfacteur partiel de plusieurs des épidémies en Afrique de l’Est et Australe, notamment à Maurice, où l’utilisation de matériel d’injection contaminé est la principale cause d’infection à VIH. Dans diverses études, la moitié environ des consommateurs de drogues injectables testés dans les villes de Mombasa (50%) et de Nairobi (53%) au Kenya étaient séropositifs au VIH.  Les rapports sexuels nonprotégés entre hommes, selon plusieurs études récentes, constituent probablement un facteur plus important dans les épidémies de VIH de l’Afrique subsaharienne qu’on ne le pense généralement. En Afrique du Sud, la prévalence du VIH dans ce groupe est de 30,9%, au Ghana elle est de 25,1% et au Sénégal 21,8%.
Epidémiologie du VIH/SIDA et des IST au Burkina Faso Données sur la notification universelle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • LES PME ET PMI EN COTE D'IVOIRE
  • Pme/pmi en cote d'ivoire
  • Pme et pmi en côte d'ivoire
  • Importance de PME/PMI en côte d'ivoire
  • Pme et pmi en cote d’ivoire: atouts et faiblesses
  • Pme/pmi en cote divoire
  • les pme en cote d'ivoire
  • Contribution des pme dans le developpent de la cote d'ivoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !