poemes baroques

Pages: 8 (1837 mots) Publié le: 26 juin 2014
« Ode », Théophile de Viau

Introduction
Théophile de Viau (1590-1626).
Famille protestante. Influencé par libertinage érudit (différent de libertinage de mœurs) : regroupe des penseurs qui s’orientent vers l’athéisme, ont une démarche rationnelle et scientifique. Figure importante du libertinage érudit.
La pression de l’Église est tellement forte que de Viau se convertit au catholicisme,menacé d’arrestation et de condamnation à mort. Toutefois, il sera accusé d’impiété plusieurs fois puis banni. On ne sait pas comment il est décédé.
Auteur d’une tragédie, Pyrame et Tysbée : deux amoureux de familles ennemies ne peuvent pas s’aimer, prennent rendez-vous, mais Tysbée voit un lion et s’enfuit en laissant tomber son écharpe. Pyrame voit l’écharpe ensanglantée et le lion et sesuicide. Tysbée arrive et se suicide aussi. Fait penser à Roméo et Juliette.

I. La construction d’un monde chaotique / cauchemardesque / inquiétant / déstabilisant
1) Structure
Premier aperçu : poème chaotique, dans deuxième strophe tout est à l’envers.
Deux dizains d’octosyllabes. Forme libre pour développer des images. Baroque doit donner forme aux angoisses et interrogations de l’époque.
Choixde strophes longues et de vers courts : contradictoire → aspect de tension.
Les vers se suffisent à eux mêmes. Succession de propositions, sauf vers 4, 9, 19 : propositions subordonnées relatives, expansions du nom. Pas de connecteurs logique. Construction sans connecteurs logiques : parataxe ou asyndète.
Chaque dizain est une phrase.
Présent de description. Ne nous permet pas de nous situerdans un espace ni dans un temps.
Passé composé : « derniers vers ». Aspect accompli et irréversible.
« Va choir » : présent à valeur de futur.

1) Énonciation
Première personne : « je passe », « mon cheval », « mon laquais », « moi », « j’ois » (= j’entends), « je vois ». Sujet de verbes de perception, sauf « je passe ». Témoin récepteur. « Un corbeau devant moi croasse », « un esprit seprésente à moi ».
Le « je » rend le récit plus réel. À partir du vers 8, après une accumulation d’événements vraisemblables, on dérape dans l’invraisemblable. Plus on avance dans cet autre univers, plus le « je » disparaît, on entre dans un chaos total.
La réapparition du « je » à la fin, montrant que ce cauchemar n’est pas qu’un « délire ».

1) Précision et flou
Description précise. Adjectifsdémonstratifs peuvent avoir valeur déictique ou anaphorique . Dans ce cas, déictique : précision.
Effet de flou : articles indéfinis.



Conclusion partielle
Aucun enchaînement logique. Disparition progressive du locuteur. Coexistence du précis et du flou. Tout cela.

I. L’expression du cauchemar
1) L’effet de progression
Jusqu’au vers 7, images sont acceptables et vraisemblables.
Le lecteurest témoin extérieur de ces images.
Aucune de ces images n’est positive. Elles sont inquiétantes et teintées de négativité. À cette époque, les phénomènes naturels évoquent des forces surnaturelles.
Vers 5-6, sujets appartiennent au « je », en sont des extensions. Les verbes renvoient à une faiblesse physique, peut-être engendrée par l’accumulation d’images.
« Haut mal » = épilepsie. Àl’époque, l’épilepsie était considérée comme une manifestation du diable. Dans l’Antiquité, phénomène inquiétant mais caractère exceptionnel de la personne atteinte.
À la fin de la première strophe, évocation de la mort. Thématique déjà présente avec l’esprit et Charon (?). Cette thématique nous fait basculer dans le monde renversé.

1) Le procédé d’inversion
Deuxième strophe : renversement dès lapremière strophe « Ce ruisseau remonte en sa source ».
Vers 12-14-16 : attitude inhabituelle des animaux.
Vers 11-13-17-20 : phénomènes naturels inhabituels.
Présence d’antithèses témoigne de l’inversion.

Conclusion partielle
Le baroque propose aussi des visions idéalisées. De Viau choisit une représentation cauchemardesque du renversement.
Par les effets d’inversion, de Viau veut...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Recueil de poèmes baroques
  • Baroque
  • Le baroque
  • baroque
  • Le baroque
  • Baroque
  • Le baroque
  • Le baroque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !