Politique et littérature

Pages: 23 (5525 mots) Publié le: 5 mai 2010
Littérature et politique : un bilan de la recherche dans le domaine français
Ioana Galleron MCF Littérature française Université de Bretagne Sud

En abordant le domaine du croisement entre littérature et politique, trois types de questions se posent au chercheur pris dans une démarche épistémologique : I. Qu’est-ce qui a été fait ? II. Quels résultats conceptuels cette recherche permet-elle dedégager, notamment pour la légitimation de ce type de recherche et dans la perspective d’une délimitation du champ d’exercice de ce travail ? III. Quelles perspectives ce survol de la situation existante suggère-t-il ? La réponse à ces trois questions ne sera qu’esquissée dans les pages qui suivent ; elle est limitée d’abord par la restriction de la bibliographie envisagée aux études sur lesauteurs français, puis par l’emploi d’une source unique pour l’établir (le catalogue de la BNF), et enfin par le manque de temps qui m’a imposé un choix de lectures finalement réduit (20/ 115) parmi les ouvrages identifiés comme potentiellement intéressants. Les contributions des étudiants en M1 Recherche, qui enrichiront la bibliographie de fiches de lecture, occasionneront à coup sûr une nouvelleréflexion intégrant leurs découvertes. I. La bibliographie Une tentative d’ordonner les études en différentes classes fait ressortir d’emblée à la fois la dilatation du champ de recherche et sa relative absence de structuration, qu’on pourrait imputer à un manque de réflexion épistémologique, précisément. Certes, on identifie quelques ouvrages à visée a priori générale (sujet : « littérature etpolitique »), mais peu se révèlent, à la lecture, vraiment utiles pour démêler les problématiques du croisement entre ces deux domaines distincts de la pratique humaine. Certains se contentent de poser « littérature et politique » -soit dans le titre, soit dans les mots clé- comme le plus petit dénominateur commun d’interventions disparates d’un colloque ; l’introduction vise, dans ces cas, plutôt àjustifier la réunion des morceaux qu’à réfléchir véritablement sur le sens de la conjonction des deux termes (v. Littérature et politique, actes du colloque tenu les 28 et 29 mars 1996 à l’Université de Jean Moulin – Lyon 3, P. U. Lyon, 1996). D’autres donnent au terme politique l’acception étroite de « combat progressiste » (i. e. marxiste), et entendent montrer que les grandes œuvres y ontparticipé, laissant de côté, en même temps que les scrupules à opérer un tel embrigadement des auteurs, toute velléité de réflexion théorique (v. Denise BrahimiChapuis, René Challande Littérature et politique, Delagrave, 1976). Quant aux démarches plus scrupuleuses, elles sont parfois limitées par la taille : il en est ainsi d’un article de J. Heistein, dont le titre est très prometteur (« L’épithètepolitique en rapport avec la littérature », Romanica Wratislaviensia, no. XXXI, 1988, p. 75-89), mais finalement ne mène sa réflexion que sur un corpus très limité (futuristes, Brecht et auteurs du réalisme socialiste). D’autres travaux, au contraire, trop désireux de tout dire en peu d’espace, deviennent plus « échevelés », quoique fort bien documentés (v. introduction de Giovani Dotoli à Politiqueet littérature en France aux XVIe et XVIIe siècles, actes du colloque international de Monopoli 1995, Paris, Didier Erudition, 1997). Le gros des travaux est constitué soit, d’une part, par des ouvrages qui concernent un auteur (« la politique de… »), soit par ceux qui partent d’un auteur ou d’un groupe d’auteurs

pour dégager les caractéristiques d’une problématique « littéraro-politique » àune époque donnée. Globalement, on peut appliquer à ce champ d’études les catégories traditionnelles des grandes étapes culturelles de l’Europe, mais cela n’est opératoire que jusqu’à un certain point. Ainsi, il m’a semblé nécessaire de regrouper à part des textes qui font référence à la mentalité d’une époque précise, mais qui évoquent surtout la question du fonctionnement des contraintes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • LITTERATURE ET POLITIQUE
  • Littérature et politique
  • La littérature et la politique
  • La littérature doit-elle se mêler de politique ?
  • La litterature doit elle se mêler de politique
  • La littérature doit elle se mêler de politique?
  • La littérature est-elle un moyen de transmettre un message politique ?
  • Litterature

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !