Popo

Pages: 17 (4110 mots) Publié le: 30 octobre 2013
« Du côté de la barbe est toute la puissance ». Cette phrase résume clairement la thématique de L'Ecole des Femmes. C'est une pièce de théâtre écrite en cinq actes. Cette comédie de Molière est parue en 1662. Cette oeuvre critique la situation des femmes au XVIIe siècle.

C'est l'histoire d'un homme âgé d'une quarantaine d'années qui va épouser une femme, beaucoup plus jeune que lui. Il l'afait élever dans un couvent mais en veillant à ce qu'elle n'ait aucune réelle instruction ()

[...] Cette œuvre critique la situation des femmes au XVIIe siècle. C’est l’histoire d’un homme âgé d’une quarantaine d’années qui va épouser une femme, beaucoup plus jeune que lui. Il l’a fait élever dans un couvent mais en veillant à ce qu’elle n’ait aucune réelle instruction. Naïve et ignorante ellen’aura pas l’idée de tromper son mari. Dans la scène 2 de l’acte III, où Agnès n’intervient que pour répéter les consignes du maître, Arnolphe va longuement exposer un tableau de la vie conjugale qui peut devenir terrifiant si la femme manque à la règle. [...]


[...] On y retrouve toutes les idées qu’il a exprimées d’une façon directe au début de la scène. Toutes les recommandations d’Arnolphe,toutes les précautions qu’il prend face au mariage montrent qu’en réalité, les femmes n’étaient pas aussi soumises que l’auraient souhaité les hommes. Le dénouement de la pièce et de nombreuses autres pièces de Molière font échouer le projet des barbons et les jeunes filles épousent des jeunes gens de leur âge dont elles partagent les sentiments. Ainsi, on voit dans cette scène que Molière faitd’Arnolphe un personnage tyrannique, imbu de lui-même et représentatif du bourgeois du XVIIème siècle, dans l’image qu’il a de la femme, être inférieur, voué au respect et à l’obéissance au maitre qu’est son époux. [...]

Problématique : comment Molière utilise la scène pour dénoncer le mariage forcé ?


I. Une relation déséquilibrée entre homme et femme


1. la femme, possession de l’hommeLa femme a la position hiérarchique la plus basse dans la société du XVII : elle est encore plus docile et soumise que tous les autres membres de la société (le valet, l’enfant, le soldat, le frère). A noter également l’alexandrin 703 : « L’une est moitié suprême et l’autre moitié subalterne ». Les mots « suprême » (placé à la césure) et subalterne (placé à la rime) occupent une position forte dupoint de vue prosodique. L’acteur doit insister sur leur prononciation : cela met en valeur la dichotomie entre l’homme et la femme.
La femme n’a pas pour Arnolphe d’existence propre : elle n’existe que pour l’homme : elle est sa possession (voir la maxime un et deux).

2. le mariage d’intérêt : la jeunesse contre la fortune
La scène s’ouvre par la tirade d’Arnolphe qui rappelle à Agnès sonorigine paysanne. C’est donc un honneur pour elle de devenir sa femme : « Je vous épouse, Agnès ; et cent fois la journée Vous devez bénir l’heur de votre destinée » (V. 679-680)
Le mariage ici est donc un mariage d’intérêt : Agnès n’a comme dot que sa jeunesse et le barbon Arnolphe uniquement l’argent. Cette relation entre les personnages rend compte des mariages d’intérêt qui permet à Arnolphede légitimer son projet de mariage auprès de la jeune fille. Arnolphe lui fait une faveur en l’épousant : « du vil état de villageoise » elle devient une « honorable bourgeoise ». (A noter les mots à la rime sur lesquels l’acteur peut insister).

3. « l’obligation en mariage »
Il n’y a pas de demande en mariage de la part d’Arnolphe : il oblige Agnès à l’épouser. Il n’est jamais questiond’amour ni de séduction. Arnolphe contraint Agnès à l’épouser :
Ex : la tirade et les maximes (deux discours visant à lui présenter le mariage et ses préceptes) ont une orientation argumentative et morale. Elles donnent à Agnès le chemin à suivre : elles ont une valeur prescriptive.
Le mariage dans la bouche d’Arnolphe n’est pas un plaisir mais une contrainte, un pensum qu’il faut subir. Il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Popo
  • popo
  • Popo
  • Popo
  • Popo
  • popo
  • popo
  • Popo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !