Porter et transmettre les valeurs d’une famille : en quoi est-ce à la fois un honneur et un ensemble de contraintes ?

848 mots 4 pages
« J'ai appris beaucoup de choses de mes parents. Je transmets donc à ma fille ce que j'ai retiré de mes parents. » La transmission des valeurs fait partie intégrante du projet éducatif des parents. En effet, toute famille est une institution humaine qui a une histoire, une culture, ses coutumes, sa religion, ... C’est là qu’un enfant effectue ses premières découvertes, son apprentissage de la vie,… Les parents, premiers éducateurs des enfants, ont cette mission, car transmettre c'est faire grandir. Nous verrons donc en quoi est-ce à la fois un honneur et un ensemble de contraintes ?
Qu'est-ce qu'une valeur ? Une valeur est une croyance à laquelle nous tenons particulièrement. Parce que nous la jugeons capitale pour vivre. Ce peut être la foi, l'honnêteté, le courage... Qu’est ce que l’honneur ? L'honneur est le sentiment qui fait que l'on veut conserver l'estime de soi même et des autres.

On peut affirmer que les valeurs ne font pas partie de notre bagage génétique à notre naissance. Toutefois nous y sommes confrontés dès les premiers instants de la vie et elles président tout au long de notre existence, pour nos choix, nos engagements, nos refus… Dans un premier temps, l’éducation est donc essentiellement parentale. Beaucoup de choses se transmettent de façon inconsciente, à travers notre attitude. Qu'elle se fasse consciemment ou malgré soi, cette transmission passe avant tout par l'exemple. Le propre des valeurs, c'est qu'elles sont incorporées. En effet, il est difficile de transmettre des valeurs si on ne les porte pas en soi. Pour transmettre, il faut donc renoncer à posséder. On ne peut en effet transmettre que ce qui ne nous appartient pas (nous donnons ce qui nous appartient, nous transmettons ce que nous recevons). Dans la vie de tous les jours cela concerne ce que l'on a appris, ce que l'on est, ce que l'on fait…
Nous veillons souvent à ne pas reproduire les erreurs de nos parents, ou ce que l'on juge tel. Par exemple, nombreux sont les parents

en relation

  • Le merite de l ailleurs
    525 mots | 3 pages
  • Francais
    1164 mots | 5 pages
  • Le silence
    442 mots | 2 pages
  • Bourdieu, le gout des autres
    745 mots | 3 pages
  • La relation aux autres imposse-t-elle des détours?
    641 mots | 3 pages
  • Lettre de remerciement
    4191 mots | 17 pages
  • Bliwa
    717 mots | 3 pages
  • 3. Bilan illustrant le processus de socialisation à l’œuvre
    522 mots | 3 pages
  • Analyse chanson douce
    2347 mots | 10 pages
  • Fiche projet pepe
    1001 mots | 5 pages