Portrait de madame vauquer, le père goriot, honoré de balzac

Pages: 8 (1842 mots) Publié le: 17 mars 2013
OBJET D’ETUDE 1 : Le personnage de roman du 17e s. à nos jours

Commentaire littéraire
Texte 2 : Le Père Goriot, Honoré de Balzac

De 1848 à 1890, un nouveau mouvement littéraire apparait : le Réalisme. Ces auteurs réalistes su 19e siècle, comme Flaubert, Zola ou encore Maupassant, s’attachent à décrire avec exactitude et précision la réalité qu’ils peuvent observer. C’est pourquoi laprésentation des personnages ou des lieux entrainent de nombreux portraits très détaillés, les reliant ainsi à leur caractère ou leur milieu social. Balzac est également un de ses grands auteurs du courant Réaliste.
Honoré de Balzac est né à Tours en mai 1799 et meurt à Paris en aout 1850, laissant derrière lui une œuvre romanesque de 91 romans et nouvelles, écrite entre 1829 et 1852, qu’ilbaptisera la Comédie Humaine. Parmi ces œuvres, nous pouvons citer La Maison du chat-qui-pelote (1830), La Vendetta (1830), ou encore Le Père Goriot (1835). C’est ce dernier - relatant l’histoire d’un père sacrifiant tout pour ses filles ingrates et alors obligé de vivre dans la pension de Madame Vauquer ainsi qu’avec d’autres personnages plus emblématiques les uns que les autres, comme Rastignac - , quinous intéressent plus particulièrement.
Dans l’extrait étudié, issus du chapitre 1, nous découvrons le portrait péjoratif de Madame Vauquer et de sa pension. Balzac l’a rendu réaliste et péjoratif grâce aux multiples détails auquel il s’attache lors de sa description. Il nous fait également comprendre que les deux, Madame Vauquer et la pension, sont liés : c’est la physiognomonie.
La questionque nous pouvons alors nous poser est la suivante : que nous révèle ce portrait balzacien, et comment l’auteur nous signifie-t-il sa présence dans cette description ?
Pour y répondre nous verrons que Balzac nous peint, tout d’abord, le portrait de Madame Vauquer, avant de nous faire comprendre que la pension lui est liée et, enfin, que l’auteur est bien présent dans cette description.Commençons donc par la présentation du portrait que nous livre Honoré de Balzac de Madame Vauquer. Ce portrait aura lieu en deux temps. Tout d’abord, il nous montrera que celle-ci à un physique ingrat – c'est-à-dire qu’elle est vielle et enrobée, qu’elle est négligée et qu’elle manque d’hygiène – pour nous faire comprendre, en dernier lieu, son caractère – elle est avare et froide, insensible.Madame Vauquer a un physique ingrat. Elle est, primitivement, vieille et enrobée. Le champ lexical de la vieillesse nous démontre le premier (« veuve » l.4, « vieillotte » l.7, « ridé » l.13). De plus ce groupe de mot « le chat de madame Vauquer » l.2 participe également à nous prouver que cette « petite femme » est vieille : le chat est souvent synonyme de « vieille fille » ; tout comme lacomparaison à la ligne 12 « sa figure fraiche comme une première gelée d’automne » qui nous fait ressortir le fait qu’elle ne soit plus toute jeune. Quant au champ lexical de l’embonpoint, il nous démontre le deuxième (« grassouillette » l.7, « dodue » l.9, « potelées » l.8, « embonpoint » l.17). L’hyperbole de la ligne 9, ne vient que confirmer le champ lexical de l’embonpoint : « son corsage trop pleinet qui flotte ».
Subsidiairement, elle est également négligée, comme le trahit le champ lexical de la négligence, c'est-à-dire « faux cheveux mal mis » l.6, « pantoufles grimacées » l.6, ou encore « étoffe lézardée » l.21.
Dernièrement, la « veuve » a tout l’air d’avoir un manque d’hygiène. Elle n’est d’abord pas dérangée par l’odeur nauséabonde de sa pensions (« madame Vauquer respire l’airchaudement fétide sans en être écœurée », l. 11). Ensuite, l’adjectif « blafard » l.19 évoque un teint maladif, renforcé pour finir par la comparaison à une maladie, l.20 « comme le typhus ».
Madame Vauquer c’est ensuite un caractère, que l’auteur nous révèle. Elle est, pour commencer, avare, nous l’illustre les déterminants possessifs « son », « sa » et « ses », aux lignes 5, 6, 9, 19 et 20....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le portrait de madame vauquer, «le père goriot », balzac
  • Portrait de madame vauquer
  • Portrait de madame vauquer
  • Commentaire sur Le Père Goriot, Le portrait de Madame Vauquer
  • Portrait de vautrin, "père goriot" de honoré de balzac
  • Honoré de Balzac le père Goriot
  • Le père goriot- honoré de balzac
  • Honoré de balzac, le père goriot

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !