Préface

598 mots 3 pages
PREFACE

Cette anthologie propose un véritable retour en arrière, dans une nature vierge de tout fléau, de toute disgrâce. La nature va de pair avec la poésie, toutes deux ont su toucher tous les peuples et toutes les époques. Si la nature est aux origines même de l’Humanité, la poésie date, elle aussi, de la nuit des temps puisqu’elle est l’une des plus anciennes formes littéraires. Etymologiquement, le mot poésie vient du grec ’’poïen’’, qui signifie ‘’créer’’. Le poète est donc un artisan mais il tire son inspiration de chose qui le dépasse, telle que les forces de la nature qui peuvent alors être associé au Divin. Dans les pages suivantes se dévoilent donc des poèmes (parfois quelques peu oubliés) où leurs auteurs ont choisi de mettre en mot la nature. Sans cesse la source d’inspiration des poètes, ses ressources inépuisables ont inspiré les écrits sur la création du monde (épopées, odes…). Dans cette anthologie, mot provenant du grec ’’anthos’’ qui signifie ‘’fleur’’, c’est donc tout naturellement que nous pourrions parler des poèmes rassemblés ici comme d’un ’’bouquet poétique’’. Que le lecteur lise ce recueil au pied d’un vieux chêne ou au coin du feu par une froide soirée d’hiver, le voici dès lors embarqué dans le tourbillon des quatre saisons, baladé entre une nature tantôt innocente, tantôt sauvage. En passant par le sentiment mélancolique d’une nature qui se pare d’or et de lumière lors des premières apparitions de l’automne à travers le poème de Charles Baudelaire, ‘’Le Confiteor de l’Artiste’’, extrait de l’œuvre ‘’Le Spleen de Paris’’ (1862) (page 223). Puis, vient la fin de cette période automnale qui (comme l’arbre perd doucement ses feuilles) se meurt peu à peu pour laisser la place à l’hiver. C’est avec nostalgie que Guillaume Apollinaire nous parle de ce phénomène dans ’’Automne malade’’, extrait de son œuvre ‘’Alcools’’ (1912) (page 259). La renaissance, avec l’arrivée du printemps, offrant une nature gracieuse et en éveil, sous la plume

en relation

  • Préface
    1042 mots | 5 pages
  • préface
    266 mots | 2 pages
  • Préface
    567 mots | 3 pages
  • Préface
    388 mots | 2 pages
  • Préface
    599 mots | 3 pages
  • Préface
    439 mots | 2 pages
  • preface
    1080 mots | 5 pages
  • préface
    339 mots | 2 pages
  • Préface
    1679 mots | 7 pages
  • Préface
    1358 mots | 6 pages