Protectionnisme

494 mots 2 pages
PROTECTION ET DYNAMISME ÉCONOMIQUE

Protéger, c’est mettre à l’abri de quelque chose, c’est assister par la loi, par l’usage ou par la force.
Un rapide tour d’horizon nous permet de distinguer, dans une économie moderne, un grand nombre de protections. Toutefois, nous proposons une typologie simple entre celles qui ne font pas l’objet de discussions et celles qui peuvent apparaître comme des mesures contraires aux mécanismes du marché.
Les protections juridiques pour les individus recourent de la première catégorie. Les protections des personnes, des biens et des contrats sont des mesures qui, historiquement, ont montré qu’elles étaient nécessaires au développement des affaires et à la croissance économique.
Les autres protections s’inscrivent, en revanche, dans une logique opposée à celle du marché en ce sens qu’elles limitent le jeu de l’offre et de la demande, contreviennent à la loi du plus fort et encadrent les décisions des agents économiques. Elles sont donc critiquées car, pour certains, si elles entravent le libre fonctionnement du marché, elles constituent, de facto, des freins à la croissance : protection du consommateur, protection sociale, protection de l’environnement, protection industrielle (brevets, dessins, modèles et marques), protection commerciale (droit au bail) ou, encore protectionnisme, c’est-à-dire une protection des entreprises nationales contre la concurrence étrangère.
Ce sont ces formes de protection qu’il convient d’étudier pour mesurer leur rôle et leur efficacité par rapport au dynamisme économique que nous définissons comme tout d’abord la croissance économique, mais aussi par l’intensité des investissements et de l’innovation. On ne peut pas mesurer tout le dynamisme économique dans un taux de croissance du PIB, mais il faut retenir que cette mesure est toutefois valide pour rendre compte d’un état de modification et modernisation d’une économie.
Dans une première partie, nous montrerons que ces protections sont favorables

en relation

  • protectionnisme
    2733 mots | 11 pages
  • Le protectionnisme
    883 mots | 4 pages
  • Protectionnisme
    4701 mots | 19 pages
  • Protectionnisme
    787 mots | 4 pages
  • Le protectionnisme
    1181 mots | 5 pages
  • Le protectionnisme
    439 mots | 2 pages
  • Protectionnisme
    363 mots | 2 pages
  • Protectionnisme
    1012 mots | 5 pages
  • Le protectionnisme
    276 mots | 2 pages
  • Le protectionnisme
    1343 mots | 6 pages