Psychanalyse des contes de fées

3933 mots 16 pages
Psychanalyse des contes de Fées, Bruno Bettelheim Introduction Dans l'introduction de son livre, Bruno Bettelheim insiste sur le fait que l'un des buts principaux de notre vie est de lui donner un sens. Et ce processus n'est pas acquis, il est le fruit d'accumulation d'expériences au cours de sa vie. L'enfance en est une période clé, et les contes de fées y participent pleinement. «Pour découvrir le sens profond de sa vie, il faut être capable de dépasser les limites étroites d'une existence égocentrique et croire que l'on peut apporter quelque chose à sa propre vie, sinon immédiatement, du moins dans l'avenir.» Il précise que lorsqu'il s'occupait d'enfants gravement perturbés, l'essentiel de son travail consistait à donner un sens à leur existence. Quand un enfant est jeune, c'est dans le livre qu'il pourra le plus aisément découvrir les informations lui permettant de donner un sens à sa vie. Il est tout d'abord important de distinguer les contes de fées de la littérature enfantine. «Pour qu'une histoire accroche vraiment l'attention de l'enfant, il faut qu'elle le divertisse et qu'elle éveille sa curiosité. Mais pour enrichir sa vie, il faut en outre qu'elle stimule son imagination; qu'elle aide à développer son intelligence et à voir clair dans ses émotions; qu'elle soit accordée à ses angoisses et à ses aspirations; qu'elle lui fasse prendre conscience de ses difficultés, tout en lui suggérant des solutions aux problèmes qui le troublent.» L'atout du conte de fées est qu'il est en accord avec les aspects de la personnalité d'un enfant, et qu'il lui donne confiance en lui et en son avenir. La vie peut sembler déroutante à un enfant, du fait de sa complexité. Et c'est grâce aux contes de fées que l'enfant pourra mettre un peu de cohérence dans le tumulte de ses sentiments. A force d'avoir été répétés pendant des siècles, les contes de fées se sont de plus en plus affinés, et se sont chargés de significations aussi bien apparentes que

en relation

  • La psychanalyse des contes de fées
    1870 mots | 8 pages
  • La psychanalyse des contes de fées
    5631 mots | 23 pages
  • Psychanalyse des contes de fées
    13131 mots | 53 pages
  • La psychanalyse des contes de fees
    587 mots | 3 pages
  • Psychanalyse des contes de fées
    340 mots | 2 pages
  • Fiche la psychanalyse des contes de fées
    1303 mots | 6 pages
  • Psychanalyse des contes de fee
    1841 mots | 8 pages
  • L’interprétation des contes de fées
    1208 mots | 5 pages
  • Fiche de lecture bruno
    2039 mots | 9 pages
  • Bruno Bettelheim dans la psychologie
    257 mots | 2 pages