Psychopathologie de la vie quotidienne

Pages: 7 (1749 mots) Publié le: 18 mars 2013
Pionnier de la psychanalyse, Freud inscrit cette œuvre dans une même lignée directrice que les précédentes, centrée autour de la première topique préalablement évoquée et qui tend à explorer les profondeurs et mystères qui enveloppent l'inconscient. La boite de Pandore déjà entrouverte suite à Esquisse d'une psychologie scientifique, Freud se risque à aller plus loin dans son analyse et pour cefaire, va enquêter sur le terrain de l'ordinaire. Il attribut aux actes manqués un déterminisme, et va de ce fait, tenter d'attribuer du sens aux événements anodins de notre quotidien de chacun : L'auteur se charge donc de faire de l'homme, un être du sens (puisque le hasard n'est plus au goût du jour) et acquiert par là une notoriété non seulement dans la sphère de la psychologie, mais aussicelle de la philosophie. L'enjeu de cette œuvre ainsi que ces subséquentes en sont d'autant plus importantes qu'elles insistent sur l'importance d'une prise en considération de la notion même d'inconscient, qui sera par la suite mis en lumière par l'énonciation des trois blessures narcissiques, et contribuent à la solidification d'une des théories centrales de la psychanalyse.
Freud structure sonlivre de la façon suivante : Il divise en onze chapitres les différents phénomènes qui correspondent aux actes manqués, puis réitère son hypothèse première : celle d'une volonté inconsciente, qu'il va par la suite rapprocher à un concept théorique fondamentale de la psychanalyse : le déterminisme.

Ainsi, Freud part d'un postulat premier : Il n'y a pas d'accident. La notion de volonté doitprédominer toute hypothèse, toute interprétation. Le refoulement semble être déterminé par une intention. Un acte manqué, est celui qui manque son but. Freud en vient alors à s'interroger sur les motivations d'un tel refoulement. Il établit préalablement une distinction : soit le trouble de la production vient du sujet lui-même (contradiction intérieure provenant du refoulé), soit le troublevient d'une suite d'idée, mais dont le contenu n'a aucun rapport avec le mot.
Freud va tout au long de son essai, alimenter ses hypothèses à l'aide d'exemples qui vont illustrer et vérifier leur véracité. En exposant l'exemple de cas d'oublis de mot, l'auteur donne à voire une technique spécifique de la psychanalyse. Il use de la méthode de la libre associassions de mots pour aider au retour durefoulé: se font alors des liens étroits avec des rencontres, lectures et références diverses, objets particuliers... Finalement, le psychanalyste, au fil des exemples qu'il cite, constate que les perturbations proviennent des affects sont rattachés à d'autres objets que ceux de l'attention, eux même rattachés à l'histoire personnelle du sujet. En fait entre le mot oublier, et le perturbateur setrouve un rapport préexistant ou s'établissant par des « voies artificielles » permises par l'association d'idée. Cette association est rendue possible grâce aux divers sens que revêt un nom, et qui peut donc appartenir à plusieurs ensembles d'idées. Mais la difficulté vient de ce que le mot ne peut entrer en rapport avec un autre ensemble du fait qu'il participe déjà à un ensemble, plus fort. Ilen ressort que l'acte manqué semble souvent poussé par une volonté d'évitement envers un sentiment pénible que tel ou tel souvenirs pourrait provoquer. De surcroît, l'oubli peut devenir contagieux. Lorsque l'inconscient des uns capte l'intention de l'inconscient des autres qui ont cherché à se protéger par le refoulement, cela va entrainer un oubli de la part des autres.
On peut distinguer parla suite deux autres oublis qui sont mentionnés dans le chapitre Oubli d'impressions et de projet. Tandis que les premiers sont rapportés au vécu, les autres sont liés aux omissions. On peut observer dans les comportements des individus, des instances « résistantes » qui semble entraver un instinct psychique inférieur. Dernièrement, Freud cherche à créer un lien étroit entre les oublis de noms et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Psychopathologie de la vie quotidienne freud
  • Fiche de lecture psychopathologie de la vie quotidienne
  • Commentaire psychopathologie de la vie quotidienne, chap. 12
  • Vie quotidienne
  • Vie quotidienne
  • dans notre vie quotidienne
  • vie quotidienne
  • Vie quotidienne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !