Puberté-adolescence dans sa totalité psychosomatique

Pages: 12 (2807 mots) Publié le: 13 décembre 2012
MASTER 1 PPC












Puberté-adolescence dans sa totalité psychosomatique


Enseignant : M. Spoljar

































Sommaire


Introduction :


I) La puberté et l’adolescence

1- Définition etthéorisation du concept d’adolescence.

2- La relation entre adolescence et puberté.

II) La métamorphose et son éprouvé

1- les bouleversements des repères à la puberté.

2-La métaphore kafkaïenne de la métamorphose.

3- La dysharmonie de l’adolescent.

Conclusion

Bibliographie



























Introduction :

PUBERTE etADOLESCENCE. Deux processus à ne pas confondre mais indissociables.

L’adolescence est une phase transitoire entre l’enfance et l’âge adulte chez chaque être humain. La puberté marque cette étape avec entre autres une croissance rapide et développement des caractères sexuels, ainsi que des changements au niveau psychique.

I) La puberté et l’adolescence

1- Définition et théorisation duconcept d’adolescence.

Le mot « adolescence » vient du latin adolescere, qui signifie « croître, grandir ». C'est la période de la vie de l'homme qui fait transition entre l'enfance et la vie adulte.
L’adolescence correspondrait à l’âge du changement : elle serait définie comme cet espace temps de durée variable qui commencerait selon la psychologie d’aujourd’hui par l’entrée dans lapuberté et se terminerait vers l’âge de 30ans.

Les théorisations de l’adolescence s’articulent autour de 4 modèles principaux :

 Le modèle physiologique : (remaniement somatique, crise pubertaire…)

La puberté chez les filles : apparait avec une imprégnation oestrogénique ( modification des seins et vulvaires ), par des signes androgéniques ( pilosité acné) puis une pousséecroissante et se terminerait par les menstruations.

La puberté chez les garçons : commence par les transformations corporelles vers 12- 13ans ( pilosité, accroissement de la taille, augmentation du volume des testicules…). La 1ère éjaculation achève symboliquement la puberté.

 Le modèle sociologique : (rôle de l’entourage, de la culture et du rapport parents- enfants).L’adolescence ne serait pas un phénomène universel. Mais plus la société est complexe plus l’adolescence est longue et conflictuelle. La bande adolescente est la caricature de l’organisation en classe d’âge. Elle sera le moyen par lequel ils tenteront de trouver une identification, protection, un rôle social…

 Le modèle cognitif et éducatif : (modification profonde de la fonctioncognitive, des apprentissages sociaux et des capacités intellectuelles)

L’intelligence opératoire formelle se met en place vers l’âge de 12-13ans et ceci jusqu’à 16ans. Elle permet un raisonnement par hypothèses, d’envisager l’ensemble des cas possible et de considérer le réel comme un simple cas particulier.
A ce stade, le rapport au monde change : l’intelligence sesitue au plan des relations entre possible et réel. Cette pensée formelle porte sur des énoncés verbaux et non plus, comme au stade opératoire concret, sur les objets.



 Le modèle psychanalytique : (remaniement identificatoire, changement dans les liens aux objets œdipiens et intégration dans la personnalité de la pulsion génitale).

A la base de toute adolescence il y a cemeurtre de l’image parentale, condensé fantasmatique de l’agressivité lié a toutes croissance : « grandir est un acte agressif » (Winnicott ).

L’adolescent doit éprouver ses conflits avant d’en trouver la solution : les moyens de défense (retour à des défenses de la période œdipienne ou recours a des défenses spécifiques de l’adolescence) qui ont pour objectif de rendre supportable...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la puberté
  • la puberté
  • Puberté
  • puberte
  • Adolescence
  • L adolescence
  • La puberté
  • La Pubert

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !