Qu'est-ce que la sience? (raisonnement sociologique)

7949 mots 32 pages
Qu’est-ce que la science ?
Il y a plusieurs définitions de « la science ». C’est un savoir qui se constitue en avançant des preuves à toutes ces affirmations. Les théories scientifiques sont tirées des faits qui sont délivrés soit par l’observation soit par des expériences. Dans les sciences il n’y a pas de place pour des opinions personnelles, pour la subjectivité, pour les préférences, les gouts, la science a besoin d’objectivité et non de prénotions. L’observation et l’expérience ne sont pas complémentaires. 1 – L’empirisme : l’observation Pour une série d’auteurs, ils expliquent que la science commence par l’observation (aller sur le terrain). Sauf qu’un ou plusieurs problèmes se posent : Que faut-il voir exactement ? Comment voir ? Où se placer ? Comment être sûre que ce qu’on voit est la même chose que l’autre voit la même chose que nous ? L’observation n’est pas simple et ne donne pas un accès tranquille et sûre de la connaissance car les problèmes se posent. Elle conduit à une théorie de la pratique (sur le comment d’observer, etc. … = cours de MET) Pour bien observer cela suppose que les scientifiques possèdent des sens normaux, équilibrés, qui permettent de restituer fidèlement ce qu’ils vont voir et entendre = sens sensualisme. L’empirisme dans la socio : aller sur le terrain, relever tout ce qu’on voit, ce qu’on entend, noter tout dans un journal de terrain. Le problème c’est qu’il y a une difficulté qui se présente à nous : l’observation dévoile ici ses limites et le risque qu’il y a c’est à dire celui de prélever un point de vue particulier sur l’objet qu’on étudie. Ex : La formation de l’esprit scientifiques (livre) qui commence en disant que l’observation est l’un des obstacles rencontrés lorsqu’on fait des sciences. Ce risque est amplifié en sciences humaines pour deux raisons : • L’observation est rarement reproductive. • Il y a des chances que par notre simple présence on influe ce qui se passe autour de nous. On transforme, modifie ce que l’on souhaite

en relation

  • Introduction à l'épistémologie
    1920 mots | 8 pages
  • Statistiques
    18328 mots | 74 pages
  • Cours de sociologie politique
    14139 mots | 57 pages
  • Droit prive
    33373 mots | 134 pages
  • Thèse de Kant idéal et normativité
    194980 mots | 780 pages
  • Risque et Progrès
    38612 mots | 155 pages