Quand les créatures imaginaires interagissent avec les humains

Pages: 16 (3816 mots) Publié le: 23 mars 2014
Quand les créatures imaginaires interagissent avec les humains


I. Introduction

Le cinéma fantastique est peuplé de toutes sortes d’être imaginaires plus ou moins étranges. Ils font partie intégrante des mondes fantastiques créés par des écrivains ou des scénaristes. Ils peuplent l’imaginaire collectif depuis très longtemps. Il est donc parfaitement logique que le cinéma en soitparticulièrement imprégné. Si les humains déguisés peuvent faire l’affaire pour jouer d’ignobles créatures, les costumes ont leurs limites liées à la morphologie humaine. Certes de petits êtres tels que des lèprechaunes peuvent parfois être incarnés par des acteurs nains. Mais qu’en est-il quand la créature voulu est atteint d’anorexie morbide ou qu’elle est trop petite pour être joué par une personnenaine. Le cinéma n’a jamais cessé d’évoluer et de réaliser des prouesses cinématographiques grâce aux inventions et améliorations techniques. Le but d’un film fantastique ou de science-fiction est de plonger les spectateurs dans le monde imaginaire du réalisateur. Le spectateur doit croire, ne serait-ce que le temps de la projection, à tout ce qu’il va voir même si ça logique lui dit que c’estimpossible. Pour faire croire à l’incroyable le cinéma dispose d’armes redoutables, ce sont les trucages et effets spéciaux. En effet selon les époques et les courants, les cinéastes ont eu recourt à divers subterfuges pour introduire dans leurs histoires, des êtres surnaturels évoluant aux côtés d’humains. Ainsi comment obtenir des interactions réalistes, entre un humain et une créature qui n’est pasjoué par quelqu’un en costume ? En fonction du film et de son époque, l’effet employé doit donc correspondre à un degré d’exigence de la part des spectateurs. L’aspect physique de la créature est donc important, mais l’interaction avec l’environnement et surtout avec l’acteur humain doit tout autant être soigné.
Appuyons nous sur deux exemples cinématographiques qui ont, à leur façon, marquél’histoire du cinéma. Il s’agit de Star Wars V : L’Empire contre-attaque et Le Hobbit : un voyage inattendu. Dans les années 1960, les férues de littérature fantastique vont tomber sous le charme d’œuvres imposantes, dans le milieu littéraire, celles de J.R.R Tolkien. Ce grand universitaire et linguiste Britannique qui a imaginé et écrit sur le monde fabuleux de la terre du milieu. Ses livres, leSilmarillion, Bilbon le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux, vont lourdement influencer George Lucas l’inventeur de Star Wars. En effet l’univers épique tiré de la mythologie scandinave très présente chez Tolkien, se retrouve dans les œuvres de George Lucas. Beaucoup de points rapprochent donc Le Hobbit (et le Seigneur des Anneaux) de Star Wars. Par exemple : la multiplicité et la richesse des peuples et deleurs cultures, le combat du bien contre l’incarnation du mal, les vieux sages qui guident l’élu dans une quête héroïque, les pouvoirs surnaturelles, …
Ainsi quand 20 ans après le premier Stars Wars de G. Lucas, Peter Jackson décide d’adapter Le seigneur des Anneaux puis encore 10 ans après Le Hobbit, au cinéma, il est bien évident que ces similitudes vont resurgir. Toutefois, lié au contextehistorique et technique les deux œuvres ne font pas du tout appel aux mêmes procédés pour donner vie à leur personnage imaginaire, Yoda et Gollum.

II. Les films

a. Star Wars V : L’empire contre-attaque.

i. Fiche technique
Titre original : Star Wars, Episode V : The Empire Strikes Back
Réalisation : Irvin Kershner
Scénario : histoire de George Lucas adapté par Leigh Brackett et LawrenceKasdan
Production : Lucas film Ltd, siège social aux USA
Distribution : 20th Century Fox
Effets spéciaux : Dave Carson pour Industrial Light & Magic
Acteurs principaux : Mark Hamill (Luke Skywlker), Harrison Ford (Han Solo), Carrie Fisher (Leïa)
Format : Pellicule Couleurs - 35 mm - 2,35:1 (Panavision) - Son stéréo Dolby
Genre : Science-Fiction
Durée : 124 minutes
Sortie en salle :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Créatures
  • Créatures
  • Quand blazac écrit la comédie humaine, il mesure mal son ambition
  • créature mythologique
  • Des la mort de la creature
  • Imaginaire
  • La plus drôle des créatures
  • resumé sublime creature

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !