Que nous vaut le bonheur ?

1175 mots 5 pages
Le sujet que nous allons étudier est le suivant « Que nous vaut le bonheur ? » Avant cela Il faut d'abord remarquer que le bonheur désigne un état durable, non une simple impression agréable éphémère (= le plaisir). C'est donc de façon stable que dans cet état, essentiellement psychologique, toutes nos inclinations (= tous nos penchants), sans exception, trouvent satisfaction. Il semble alors ne rien manquer à celui qui connaît le bonheur, c'est-à-dire à celui qui est heureux. | Bonheur, comme heureux, vient de heur, rare car c’est du vieux français qui désigne "la bonne fortune", "la chance". On ne trouve plus guère ce terme heur que dans l'expression avoir l'heur de plaire à quelqu'un : ainsi, je n'ai pas eu l'heur de plaire à ce monsieur, signifie que je n'ai pas eu la chance de lui plaire, et laisse entendre, ironiquement, que le monsieur n'est pas très commode, mais surtout que son jugement est passablement imprévisible... Le français heur dérive du latin augurium, "augure", "présage" (favorable ou non), qui prend plus spécialement un sens positif : "bon présage", "bonne fortune", "chance", "occasion heureuse". L'homme heureux, en ce sens initial, peut donc s'estimer heureux d’avoir eu ainsi d'un destin favorable, ou, plus actuellement, dans une vie, d'avoir eu... la main heureuse. Le bonheur désigne donc "la bonne fortune", "la chance" - comme dans l'expression par bonheur (ou porter bonheur) et l'expression au petit bonheur la chance est ainsi une sorte de pléonasme.Nous allons donc étudier ce sujet en trois grandes parties : La première sera « Le Bonheur avec un grand B semble difficile a atteindre » puis dans une seconde partie nous étudierons « le bonheur dans ses états normaux » et enfin en troisième partie « Les petits bonheur de tous les jours » | Il semblerait que le bonheur soit difficile a atteindre car nous aspirons tous à être heureux, mais il est bien difficile d'atteindre le bonheur de façon continue, nous avons des moments de joie,

en relation

  • Amitié
    512 mots | 3 pages
  • Lettre de descartes
    749 mots | 3 pages
  • Explication de texte de Rousseau
    2466 mots | 10 pages
  • Bonheur-morale
    1067 mots | 5 pages
  • Commentaire de philosophie : descartes lettre à élisabeth
    1177 mots | 5 pages
  • Loulou
    1908 mots | 8 pages
  • Vaut-il mieux être un socrate insatisfait qu’un porc satisfait ?
    2287 mots | 10 pages
  • Le désir de rousseau
    3974 mots | 16 pages
  • Vaut-il mieux être un socrate insatisfait ou un pourceau satisfait ?
    2094 mots | 9 pages
  • André comte sponville
    1209 mots | 5 pages