Quelle fin pour l'état ?

Pages: 5 (1014 mots) Publié le: 11 novembre 2012
« Quelle fin pour l’Etat ? »

Introduction :

L’Etat ne constitue jamais sa propre fin, contrairement à ce qu’ont soutenu certaines doctrines (notamment fascistes).
L'Etat peut se définir comme une personne morale de droit public qui exerce son autorité sur une population identifiable sur un territoire donné. C'est une donnée juridique d'organisation de l'exercice du pouvoirdont la particularité est que les gouvernants qui exercent un pouvoir pas en leur nom propre mais au nom de l'Etat. Enfin, il peut se définir à travers ses éléments constitutifs, c'est la constitution d'une population, d'un territoire et d'une autorité juridique dont la caractéristique est la personnalité juridique.
On est alors amené à penser que c’est un instrument, de très grande importance,certes, mais un instrument dont la finalité ne peut être que l’homme, considéré dans sa liberté individuelle et à travers le bien commun. Effectivement comme toute personne morale ou physique, l’Etat a une finalité humaine, c’est-à-dire qu’il vise un objectif qui est lié au bon fonctionnement de l’homme dans la société et au maintien de la paix et des libertés fondamentales qui lui sont vital.Sachant alors que la finalité (principale) de l’état est centrée sur l’homme, quelles en sont les fonctions lui permettant de l’atteindre ?
A la lumière de cette question, on peut assigner à l’Etat deux sortes de fonction. D’abord il constitue une instance exerçant un pouvoir de commandement qu’on qualifie de souveraineté. Ensuite il a pour mission de structurer un choix de société, parl’intermédiaire des gouvernants eux même, mais aussi de manière plus démocratique, par les gouvernés (à l’occasion des campagnes électorales) ; il a ainsi en charge de ce titre le bien-être de ses populations et la diffusion du progrès sous ses différents aspects.

I/ Les fonctions d’exercice de la souveraineté :
Considérées comme fondamentales car c’est sur elle que tout repose et qu’ellesconstituent la raison d’être de l’Etat. Cet exercice de la souveraineté est vu de manière interne (au sein de la société) et de manière externe (concernant les relations entre les états).

A) L’exercice interne de la souveraineté :
* L’Etat doit assurer la pérennité et la cohésion de la communauté dont il constitue l’armature politique et juridique, disposant de prérogatives (en vuede maintenir l’ordre public par le gouvernement et de la justice par l’ensemble des juridictions que l’état a institué)
* Il dispose ainsi du monopole de l’édiction des règles de droit et du monopole de la force publique pour maintenir la paix et la cohésion sociale entre les hommes (évitant ainsi toute résistance). Il confère leurs compétences aux personnes physiques et morales qui assumentl’essentiel de la vie juridique interne.
* Concernant la force publique, elle ne peut fonctionner que dans des cas particuliers que l’état a prévus et que par des autorités qu’il habilités et dans les conditions qu’il a prescrites.
* La notion d’Etat gendarme est considérée comme partie intégrante des fonctions de souveraineté.

B) L’exercice externe de la souveraineté :
*L’état conduit les relations internationales de la collectivité qu’il dirige.
* L’état agit alors sur plusieurs plan : diplomatique, pour mener la politique étrangère ; militaire, pour promouvoir la politique de défense. A cette fin, il doit rentrer en contact avec les états étrangers et les organisations internationales et parfois intégrer des ensembles supranationaux.

En plusdes fonctions liées à la souveraineté, l’état a aussi des fonctions d’encadrement de la société, qui vise à structurer et maintenir la paix et une certaine harmonie entre les hommes.

II/ Les fonctions d’encadrement de la société :
L’état peut agir de manière plus ou moins discrète, selon le type de régime mais aussi le niveau de développement. Mais il agit toujours dans un souci...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la décentralisation: mutation ou fin de l'Etat unitaire
  • La décentralisation: mutation ou fin de l'etat unitaire?
  • La fin du mythe de l'etat tout puissant?
  • Assiste-t-on à la fin de l’Etat Providence en France ?
  • Les outils de l'intervention conjoncturelle de l'etat entre 1945 et les fin des années 70
  • L'etat
  • L'etat
  • L'état

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !