Quoide neuf chez les filles ?

5851 mots 24 pages
La théorie de la dominance sociale et les choix d’orientation scolaire et de rôles sociaux des filles et des garçons
Social dominance theory and the choices of academic orientations and social roles among girls and boys
Sébastien Chazal et Serge Guimond
p. 595-616
Résumé | Index | Plan | Texte | Bibliographie | Citation | Auteurs
Résumés
Français English
Cette recherche a comme objectif d’examiner le rôle de la dominance sociale dans l’explication des choix d’orientation scolaire et de rôles professionnels des élèves en classe de seconde (N = 117). Les résultats montrent que : a) comparativement à l’origine socioprofessionnelle, l’orientation à la dominance sociale (ODS) possède un lien plus important avec les choix d’orientation littéraire et scientifique ; b) les rôles professionnels hiérarchiques ont un lien positif avec l’ODS mais pas avec l’origine socioprofessionnelle ; c) les femmes choisissent plus que les hommes la filière littéraire, alors que les hommes préfèrent la filière scientifique et sélectionnent plus que les femmes des rôles professionnels hiérarchiques ; d) l’ODS médiatise l’effet du sexe sur le choix d’une filière scientifique et l’effet du sexe sur la sélection des rôles professionnels hiérarchiques ; e) certaines valeurs altruistes sont importantes pour la sélection de rôles professionnels non hiérarchiques, et certaines valeurs d’accomplissement le sont pour la sélection de rôles professionnels hiérarchiques. Dans l’ensemble, cette recherche confirme la pertinence de la théorie de la dominance sociale pour la compréhension des facteurs qui motivent les choix d’orientation contrastés des filles et des garçons.
Haut de page
Entrées d'index
Mots-clés :
Dominance sociale, Origine socioprofessionnelle, Reproduction des inégalités, Rôles professionnels hiérarchiques, Choix d’orientation scolaire, Mythes légitimisateurs
Keywords :
Social reproduction, Social dominance, Social origin, Hierarchical professional roles, Legitimizing

en relation

  • Histoire du de prisonnier sainte-hélène.
    54661 mots | 219 pages
  • Marché études 2010
    36204 mots | 145 pages