Récriture du mythe de don juan

1015 mots 5 pages
LES RÉÉCRITURES - LE MYTHE DE DOM JUAN

(Classes de 1ère Objet d'étude 7)

Perspective dominante : réflexion sur la notion de mythe littéraire (universalité du mythe / singularité de chaque œuvre) ; évolution des significations du mythe dans l’histoire littéraire
Perspectives complémentaires : étude du pastiche, de la parodie ; approche des langages cinématographique, musical et pictural .
La séquence fait suite à l’étude en classe du Dom Juan de Molière (1665) dans le cadre de l’O.E 3 : le théâtre, texte et représentation durant laquelle les élèves auront étudié en lecture analytique :

I,2 : le portrait d’un libertin
III,1 : Dom Juan matérialiste
IV,6 : dernière entrevue Elvire-Dom Juan
V,2 : la tirade de l’hypocrisie .
Ils seront par ailleurs sensibilisés à la notion de mise en scène comme relecture d’une œuvre dramaturgique grâce à la video K7 de Jeanne Labrune Mises en scène de Dom Juan (catalogue ADAV) et à Elvire-Jouvet 40 (catalogue ADAV également) .

Ainsi, il s’agit maintenant d’initier les élèves, à partir de leur bonne connaissance de l’œuvre à la notion de mythe littéraire . On essaiera de leur faire prendre conscience que la culture européenne se nourrit autant de grandes figures littéraires qu’elle a créées que des grands mythes grecs avec lesquels ils sont déjà familiers .

Préalable : Lecture cursive de Barbey d’Aurevilly, Le plus bel amour de Don Juan in Les Diaboliques (1874)

Séance 1 : Mythe / mythe littéraire

On amène en classe le Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine de P. Grimal et le Dictionnaire des mythes littéraires de P. Brunel, que les élèves auront consultés au préalable au C.D.I. en s’interrogeant sur leurs différences . Après que les élèves ont bien perçu la différence typologique entre les deux types de mythes, on commence l’étude proprement dite du mythe de Dom Juan .
Lecture cursive des premières pages de Tirso de Molina, Le Trompeur de Séville et L’invité de pierre (vers 1620).

en relation

  • Racine
    1952 mots | 8 pages
  • Bac oral
    1002 mots | 5 pages
  • LE MYTH 2
    3499 mots | 14 pages
  • Les réécritures
    2551 mots | 11 pages
  • Intertextualité
    7005 mots | 29 pages
  • Critique du poème napoléon iii
    24594 mots | 99 pages
  • Litterature comparée
    76305 mots | 306 pages
  • Cours sur victor hugo
    53985 mots | 216 pages
  • Livre Tristan et Iseut
    12405 mots | 50 pages
  • la traduction
    12584 mots | 51 pages