Réformes du xvi siecle

Pages: 5 (1131 mots) Publié le: 15 avril 2011
REFORMES DU XVIème SIECLE
III- Les réformes au XVIème siècle
       La religion chrétienne en Europe avait été un puissant élément de dynamisme au Moyen-Age en lui donnant ses structures sociales, économiques (défrichement, sauvetés, monastères cisterciens), culturels (sculptures, églises) et politiques. Mais l'Eglise fut incapable de résister à toutes les nouveautés du XVème et du XVIèmesiècle tant sur le plan scientifique, culturel et religieux. Les interdits dans ces domaines étaient trop forts. Forts de toutes ces découvertes qui élargissent l'horizon des lettrés (c'est une révolution), certaines personnes en viennent à mettre en doute l'enseignement de l'Eglise. Ces remises en cause ne sont pas forcément conscientes au départ ainsi qu'on peut le voir avec Luther. D'un autre côté,l'Eglise a l'habitude de brûler tous ceux qui émettent des théories anti-chrétiennes (Jean Hus). Comme dans beaucoup de cas, il suffit qu'une personne enfonce un coin pour que l'arbre soit fissuré et que d'autres bûcherons parachèvent le travail.
A) Martin Luther : l'initiateur de la réforme.
1) Les doutes de Luther
              Martin Luther est en 1513 un moine augustin comme un autrebien qu'il soit docteur en théologie. Comme certains de ses compagnons de monastères au fin fond de cette Allemagne sauvage mais riche, il est torturé par l'idée de faire son salut dans l'au-delà. pour cela, il utilise toutes les méthodes que lui inculquent l'église chrétienne : il jeûne plus que les autres, il prie plus que les autres, il se flagelle plus que les autres, il lit la bible plus que lesautres, il se confesse plus que les autres, il en parle à son supérieur qui lui demande de trouver dans la Bible ce qu'il cherche. Rien n'y fait : Luther se trouve imparfait et redoute pour son salut.
         Ce n'est que progressivement qu'il s'intéresse au Nouveau Testament (le Dieu de l'Ancien Testament le terrorise) et plus particulièrement aux lettres de Saint-Paul. Dans l'épître auxRomains, il trouve ce qu'il cherche : "l'homme est justifié par la foi sans les œuvres de la Loi ". Le salut est accordé gratuitement à tout homme qui croit en dieu quelques soient ses péchés. Sa proposition sent le soufre et il la garde pour lui, il la conforte.
         En 1517, il décide de passer à l'offensive et d'appliquer la Bible à sa façon. Terminé pour lui les jeûnes extrêmes, lesflagellations, toute son attention se polarise sur la lecture de la Bible et la prière afin de raffermir sa foi et son âme. En 1517, il affiche les 95 propositions sur l'église de Wittenberg où il dénonce les agissements de la papauté. Il dit tout haut ce que tout le monde pensait tout bas : l'Eglise ne pense qu'à s'enrichir (papes et évêques belliqueux, concubins, d'apparat), délaisse ses ouailles qui neveulent que leur salut, les fidèles ne comprennent rien au langage des prêtres.
2) La naissance du luthéranisme
              Ce moinillon a décidément de la personnalité pensent certains. Le pape et l'Empereur germanique (Charles Quint) respectivement l'excommunie en 1520 et le met au ban du Saint Empire Romain Germanique. Le fagot est prêt pour Luther. Mais il est protégé par le duc de Saxequi agit à la fois par conviction religieuse, par intéret politique (lutte contre l'empereur autrichien) et économique (la Saxe est une région qui paie de lourdes rétributions à Rome, ces sommes seraient plus utiles dans la poche du duc). Ainsi à l'abri, Luther rédige une Bible en allemand dans la plus pure tradition humaniste, met au point une nouvelle doctrine réligieuse (le protestantisme) parla confession d'Augsbourg (1530).
         Le culte sera en langue nationale, tout baptisé sera prêtre, la communion se fera sous les deux espèces mais pas régulièrement, le chef de l'Eglise protestante sera le chef politique. Une telle doctrine intéresse fort d'autres princes allemands qui convertissent leurs duchés ou comtés catholiques en protestants (Cujus regio, ejus religio). Le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Reforme en europe du xvi au xviiiè siècle: unité et diversité
  • Les réformes sous louis xvi
  • Le xvi ème siècle
  • PRESENTATION XVI me SIECLE
  • La renaissance française (xvi siècle)
  • La littérature française au xvi siècle
  • La noblesse au xvi° siècle
  • La religion au xvi siecle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !