Rabelais

Pages: 5 (1009 mots) Publié le: 28 août 2013
[pic]























Sommaire



1 Biographie 3
1.1 Sa vie 3
1.2 Ses idées religieuses 4
1.3 Ses idées pédagogiques 4
1.4 Conclusion sur ce grand homme qu’était Rabelais 5
2 Bibliographie 6
2.1 Ses œuvres principales 6
2.2 Certaines de ses citations 6








Biographie




1 Sa vie



La date de naissance de François Rabelais est trèscontroversée, pour certains, il serait né en 1483, pour d’autres, en 1494, mais, dans toutes les cas, près de Chignon, en Touraine.

Il était le fils d’un avocat, et a eu une enfance heureuse, peu compliquée, faite de plaisirs simples, bien qu’on ne sache pas plus de choses de ses années de jeunesse.

Plus tard, en 1510, il entre au couvent des franciscains de la Baumette, près d’Angers, où ilsuit des études de théologie, qu’il enseigne par la suite, il fait également la connaissance de Pierre Amy et D’André Tiraqueau qui l’initient à l’hellénisme.

Par la suite, après ses études, Rabelais rejoint un autre couvent, le Puy Saint Martin, où il est ordonné comme moine en 1520. Il y apprend le grec, pour traduire, peu de temps après, l’historien grec Hérode.

En 1524, il quittel’ordre des franciscains pour celui des bénédictins.

En 1528, ayant la charge de prêtre séculier, il peut voyager entre différentes universités. Il commence alors des études de médecine à Paris. Il est condamné pour avoir quitté l’habit monastique, c'est-à-dire, pour apostasie (changement d’ordre sans permission).

Entre temps, Rabelais eut deux enfants : François et Junie, avec une femme dont on aeu peu d’information.



En 1530, il s’inscrit à la faculté de médecine de Montpelier, une des plus célèbres, il y est reçu bachelier en médecine, ce succès rapide peut s’expliquer par sa bonne maîtrise du grec. Il traduit également de nombreux textes en latin de Gallien et Hippocrate.

En 1532 il prend son premier poste comme médecin, à Lyon, il est affecté à l’Hôtel Dieu de Notre Dame de laPitié, il continue à enseigner, mais cette fois, de la médecine. Après un grand succès auprès des malades, Rabelais deviendra un des meilleurs médecins du royaume de France.

Par ailleurs, Rabelais y entame sa carrière d’écrivain, il commence à y éditer quelques œuvres en latin. La même année, il écrit Pantagruel, (sous le pseudonyme d’Alcofrybas Nasier, anagramme de son nom et de son prénom),qui en 1533, sera condamné par la Sorbonne comme livre obscène.

Par la suite, il écrira le Tiers Livre, et le Quart livre. Rabelais est un des rares auteurs à avoir débuté sa carrière littéraire vers à un âge avancé (selon certaines sources, vers quarante ans).

En 1534, il devient le médecin particulier d’un évêque qu’il accompagne jusqu’à Rome.

En 1535 Il retourne à Rome pour obtenir dupape Paul III l’absolution de son apostasie et la permission de réintégrer l’ordre des bénédictins. II aura l’autorisation de poursuivre la médecine, à l’exception de la chirurgie.

Il publie également la Vie du grand Gargantua, sous le même pseudonyme que son Pantagruel, qui comme ce dernier, sera condamné.

En 1543, il a un troisième enfant qui meurt très jeune, il se retire en 1544 hors duroyaume à Metz.

Puis, en 1556, il publie le Tiers livre, qui, à son tour, sera condamné.

En 1547, il entame son dernier voyage en Italie, fait paraître son quart livre, en 1548, mais cet ouvrage ne prendra sa forme finale qu’en 1552, juste avant sa mort.

Enfin, François Rabelais meurt en 1553, à Paris après une vie riche en surprises et en rebondissements.






2 Ses idéesreligieuses



Rabelais était un partisan de l’« Évangélisme », un mouvement humaniste qui veut épurer la religion catholique et qui s’oppose aux ambitions des papes. Il proclame la nécessité de prendre l’Écriture comme seul fondement du christianisme et d’abandonner tous ceux que les hommes avaient institués, pour cela, il propose de réétudier l’Écriture dans le texte original et de procéder à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rabelais
  • Rabelais
  • RABELAIS
  • Rabelais
  • rabelais
  • Rabelais
  • Rabelais
  • Rabelais

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !