Racine, le héros racinien et la tragédie

395 mots 2 pages
Jean Racine
Jean Racine, poète et dramaturge français est né à La Ferté-Milon le 22 décembre 1639 et mort à Paris le 21 avril 1699 âgé alors de 59 ans.
Devenu très vite orphelin, il est éduqué par les Solitaires de Port-Royal, des hommes vivant une vie retirée et humble. Il y reçoit alors une très bonne éducation, autant littéraire que religieuse. Après ces plusieurs années d’étude, il choisit de se consacrer à la littérature et au théâtre. C’est en 1665 qu’il connait son premier grand succès, lorsqu’il fait jouer Alexandre le Grand. Ce succès lui vaut en outre le soutient du roi Louis XIV.
La réussite que rencontre sa pièce Andromaque en 1667 débute une décennie de nombreuses créations et succès avec des œuvres comme Britannicus (1669), Bérénice (1670), Bajazet (1672), Mithridate (1673), Iphigénie (1674) et Phèdre (1677).
Iphigénie et Phèdre sont les deux œuvres qui lui ont valu son élection à l’Académie Française en 1672. Plus tard, il se laisse convaincre par des personnes haut placées de la Cour de se consacrer uniquement au métier d’historien du roi. L’œuvre à laquelle il avait consacré ses vingt dernières années, L’histoire de Louis XIV, disparu entièrement lors d’un incendie dans la maison de son successeur.
Le héros racinien
Un héros racinien est un héros qui est une victime de ses sentiments, il se fait dévorer par ses flammes. Il préfère la mort à l’abandon de ses passions.
Le désir du héros à atteindre son but le conduit à faire une ou plusieurs actions qui ne sont pas tout à fait justifiables. Il est confronté à un obstacle qui rend impossible sa passion. Sa réaction s’exprime sous le désespoir, en prenant des formes résignation, l’hystérie, … Le héros est voué à la mort : elle est inévitable (assassinat, suicide, folie).
En général, le héros racinien est quelqu'un d'opulent, qui a du pouvoir, de l’ambition, quelqu’un ayant un statut social haut placé, dont la chute est logiquement colossale.

La tragédie
La tragédie est un genre

en relation

  • Barthes - sur racine
    9437 mots | 38 pages
  • Vie de Racine et contexte historique de Bérenice
    14995 mots | 60 pages
  • Roland barthes - "sur racine"
    1167 mots | 5 pages
  • La tragédie racinienne
    2960 mots | 12 pages
  • Heros tragiq
    1091 mots | 5 pages
  • Argumentation
    515 mots | 3 pages
  • La passion racienniene
    2918 mots | 12 pages
  • Manon lescaut, une tragédie?
    5786 mots | 24 pages
  • phedre
    4281 mots | 18 pages
  • Tragédie grecque
    1141 mots | 5 pages