Reecriture

797 mots 4 pages
Les détracteurs de la littérature de fantaisie moderne ne cessent d’attaquer en prétendant qu’un tel mélange irraisonné de mythes et de légendes ne créé qu’un univers absurde et insipide bien loin de retranscrire l’ambiance toute particulière d’une mythologie, que ces pauvres adaptations contemporaines n’ont rien à voir avec la noblesse et l’héroïsme de l’épopée antiques, qu’enfin elles pervertissent les héros et le folklore de l’inconscient collectif en prétendant créer les rouages de mythes modernes et en transformant les personnages et créatures des mythes antiques. Nous ne nions certes pas la grande source d’inspiration que constitue, pour ces auteurs, les mythes et le folklore, mais ceux-ci n’ont jamais prétendu vouloir (et, encore moins, pouvoir) égaler de quelques manière que ce soit des mythes inscrits depuis tant de siècles dans l’inconscient collectif, et la violence de ces contestations paraît disproportionnée. Et si Homère, détournant son attention des Muses pour la placer ici-bas, vers ces querelleurs infantiles, pouvait voir considérer ces livres comme des rivaux de taille face à son Iliade ou à son Odyssée, nul ne doute qu’il rirait à s’en affecter le larynx. Qui donc, en effet, quel auteur a jamais prétendu avoir comme finalité à son œuvre de créer une mythologie comparable à celle de nos aînés (qu’ils soient Grecs, Romains, Germaniques, Celtes...) ? Là n’est absolument pas le but de ces romans et, si c’est ainsi qu’on les comprend, c’est bien qu’ils sont mal lus. Loin de là, le but est de créer une atmosphère toute particulière en mélangeant l’influence de tous ces mythes, de toutes ces légendes, de tous ces héros qui peuplent nos inconscients collectifs, de créer un monde magique capable de faire rêver le lecteur par ce mélange si particulier que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. N’est-ce pas merveilleux, pour un lecteur un tant soit peu rêveur, de pouvoir croiser, au détour des pages du Seigneur des Anneaux, les figures arthuriennes

en relation

  • La réécriture
    291 mots | 2 pages
  • Réécriture
    378 mots | 2 pages
  • Réécriture
    354 mots | 2 pages
  • La dimension fantastique
    1026 mots | 5 pages
  • Alcools, dans quelle mesure le recueil le recueil alcools de guillaume ap
    1804 mots | 8 pages
  • sujet bac
    616 mots | 3 pages
  • Monstre
    603 mots | 3 pages
  • Dossierthema Mots34
    5606 mots | 23 pages
  • Diserrte
    1515 mots | 7 pages
  • Biographie de charles perrault
    919 mots | 4 pages
  • Contraction de texte a partir de "les deux sources de la morale et de la religion" de henri bergson
    252 mots | 2 pages
  • Antigone
    848 mots | 4 pages
  • Mythologie : poséidon/neptune
    5484 mots | 22 pages
  • Dom juan
    281 mots | 2 pages
  • Commentaire d'iphigénie de racine
    2110 mots | 9 pages