Relations internationale cours

24321 mots 98 pages
|Relations internationales |
| |
|Fac Malakoff |
| |
|1ère année_2nd semestre |
| |
|Mr Lang |

Introduction :

Elles concernent les relations entre les Etats. En France la discipline universitaire est le résultat de la défaite de 1870-1871. La France est battue rapidement et contre toute attente dans l’esprit des français. Le traumatisme entraîne une réflexion qui amène un certain nombre de conclusions, dans le domaine militaire mais aussi dans le domaine de l’organisation (études comparatives). En Prusse les universités sont extrêmement fortes, il est décidé une réforme de l’Enseignement supérieur en France (construction de la Sorbonne entre autres). Au niveau de la gestion de l’Etat on remarque l’existence en Prusse d’un corps de fonctionnaires formés à la gestion des affaires publiques. On décide donc de former les futurs cadres de l’Etat à la gestion de l’Etat (création de Science-Po aka. IEP). La question de politique étrangère va être analysée, étudiée et enfin enseignée dans ce cadre, comme l’étude des actions des Etats sur la scène internationale. Plusieurs disciplines se sont disputé la matière. Les premiers à la revendiquer, ce sont les historiens. De nos jours il existe des historiens des relations internationales. La deuxième discipline à revendiquer les relations internationales, ce sont les juristes, faisant valoir que l’Etat était une notion

en relation

  • Cours relation internationales
    29469 mots | 118 pages
  • Cours de relations internationales
    3864 mots | 16 pages
  • Cours de relations internationales
    7851 mots | 32 pages
  • Cours relations internationales
    1953 mots | 8 pages
  • Cours de relations internationale
    7372 mots | 30 pages
  • Cours relation internationale
    24132 mots | 97 pages
  • Cours relation international
    27553 mots | 111 pages
  • Cours Relations internationales
    29122 mots | 117 pages
  • Cours de relations internationales
    10049 mots | 41 pages
  • Cours de relations internationales
    8899 mots | 36 pages