René laloux

3706 mots 15 pages
Renè Laloux, l’orpheline de Perdide

René Laloux est un artiste français connu parfois comme réalisateur de plusieurs films d'animation français, parfois comme un peintre qui faisait du cinéma, parfois comme un mec qui faisait de l’art avec des malades mentales et parfois, le plus souvent, il n’est pas connu du tout.
Car dans son berceau, Laloux avais trouvé beaucoup de fées, mais pas celle-là de la célébrité.
Il aimait raconter que à sa naissance, chaque homme trouve autour de son berceau des fées. Quelqu’un peut-être, y trouvera des sourcières, mais quand même, ce sont elles qui déterminent le destin des hommes. Et c’est Laloux lui-même, à reconnaître les trois grandes fées de sa vie.
Né à Paris le 13 juillets du 1929, l’an du crash de la bourse américaine et de la dépression économique occidentale, il est encore très jeune quand il découvre le deux passion de sa vie (si l’on excepte le tabac) : le dessin et le cinéma. C’est pour lui le cadeau spécial de sa première fée.
Donc il quitte l’école à treize ans pour apprendre le métier de sculpteur sur bois, chez un oncle qui faisait des reproductions de Christs et de Vierges gothique, et pour suivre des cours de dessin dans une école publique à Place des Vosges où il pourra étudier l’antique, les Grecs, Michel-Ange et le nu. Il raconte a Gilles Ciment dans un entretien du 1994 :

Je lisais beaucoup, fréquentais les ciné-clubs, la Cinémathèque. J'allais voir les nouveaux spectacles au théâtre, les exposition, le Louvre… et je travaillais. Bref, j'étais un adolescent très actif… mais comment savoir ce qui a été déterminant dans toute cette agitation ?

Il y avais une deuxième fée. Une fée déguisée d’une amie, qui lui trouve un stage chez la clinique de Cour Cheverny ou on avait besoin d'un moniteur pour s'occuper d'activités artistiques avec les malades, pour deux mois. Depuis les bons débuts, Laloux verra se prolonger de quatre ans son stage, à la suite de la quelle il aurait rencontré

en relation

  • Roland topor
    2579 mots | 11 pages
  • Le cinema d’animation (conçu par thierry rogel, professeur de sciences économiques et sociales au lycée descartes de tours)
    15610 mots | 63 pages
  • Film d'animation
    1969 mots | 8 pages
  • le theme d'amour dans les Egletiers
    6570 mots | 27 pages
  • Roi lear
    11226 mots | 45 pages
  • dp_perturb
    10462 mots | 42 pages
  • Les revues en poésie
    11945 mots | 48 pages
  • Image
    19306 mots | 78 pages
  • Essai sur bande dessinee francophone
    16916 mots | 68 pages
  • BTS assistant gestion alternance
    7334 mots | 30 pages